Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2016

RAT a week d'Halloween

rat-a-week-halloween-semaine-2-1.png

Allez, je m'inscris pour cette nouvelle semaine de marathon d'Halloween et commence mes lectures aujourd'hui. Bon read-a-thon à tous les participants ! 

*****

Dimanche 23 octobre et lundi 24 octobre

Album Room on the Broom pour la LC de vendredi : 24 p

Roman Mary Reilly : p 164 à 194, soit 30 p (de mémoire, car je n'ai pas pensé à noter la page à laquelle je m'étais arrêtée)

Quel rythme de folie pour un read-a-thon ! Mais je ne regrette pas ce qui me retient loin de mes lectures en ce moment, c'est bien là l'essentiel, n'est-ce pas ?

Mardi 25 octobre

 Album Fais-toi peur ! : 26 p (énième relecture)

Album Who's there on Halloween ? (déjà chroniqué l'an dernier mais relu avec Petite Lou) : 18 p

Album Crocolou aime avoir peur (relecture) : 24 p

Album Gloups (relecture) : 28 p

Mercredi 26 octobre

Une journée marquée par un passage à la médiathèque avec Petite Lou, d'où des lectures pour le moins hétéroclites.

Album Petit Ours Brun, Les légumes (on revoit les basiques !) : 10 p

Album Poka & Mine, Au fond du jardin : 48 p

Album Ruth Brown, Mon jardin en hiver : 20 p

Album Gilles Bachelet, Une histoire qui... : 32 p

BD Petit Poilu, La Maison brouillard : 31 p

Jeudi 27 octobre

J'ai avancé Mary Reilly mais, ne sachant plus le nombre de pages, je les indiquerai à la fin de ma lecture

Vendredi 28 octobre

Fin de ma lecture de Mary Reilly, soit 56 p

Samedi 29 octobre

Album Mon petit cherche et trouve d'Halloween : 32 p

Album La nuit de Bébé Hibou : 12 p

31/01/2012

Bye bye le mois anglais

mois anglais.jpg

A mon tour je fais mon billet de clôture du mois anglais... si j'ai tardé c'est surtout parce que j'ai peu de temps pour moi en ce moment, mais aussi peut-être parce que j'aime baigner dans cette atmosphère anglaise et que c'est un peu à regret que je dis au revoir au mois anglais. Enfin tout est relatif car je poursuis mes lectures anglaises et hormi quelques exceptions, ce blog devrait rester très anglais pendant les mois à venir.

Comme Cryssilda et Titine, mes deux amies et compères dans cette aventure, je me suis régalée pendant ce mois anglais qui avait commencé un peu plus tôt que prévu et qui s'est un peu prolongé chez quelques-unes d'entre nous. Je lisais un peu moins d'Anglais ces derniers temps et je me rends compte que si je n'avais pas quelques titres à lire rapidement je pourrais poursuivre mes lectures anglaises indéfiniment sans me lasser. Parce que rien ne me plaît autant que la littérature anglaise ! Et d'ailleurs rien de tel pour commencer que les romans offerts par une joyeuse bande de Victoriennes effrénées... merci encore les amies !

Voici mon bilan à l'issue de ce mois anglais ; des lectures mais aussi des films :

Avant le mois, un petit avant-goût :

Du 15 décembre au 15 janvier

Après le mois anglais

Le billet recap sur ce blog, mais aussi chez Titine qui a scrupuleusement mis à jour les liens au jour le jour... merci beaucoup Majesté (mais je ne fais pas encore la révérence, mes séances de Just Dance ne m'ont pas encore permis d'atteindre ce niveau de souplesse) !

Merci beaucoup pour votre participation enthousiaste, nos échanges, les billets sur Jane, la delicious English food, Agatha, les séries BBC et bien d'autres. 

Je poursuis aussi mes billets à travers les challenges Back to the Past, Virginia Woolf, Oscar Wilde, William Shakespeare et Jane Austen... et 2012 sera aussi l'année Dickens !

En attendant, je vous souhaite une excellente soirée et, pour ma part, je m'en vais siroter mon thé dans mon magnifique mug “Lie Back and think of England” (merci mes amies frogs pour ce delightful treat !).

england cabines.jpg

16/12/2011

Billet recap du mois anglais

logo mois anglais.jpg

Avant le 15 décembre :

 

Jour 1 (15 décembre) :

 

Jour 2 (16 décembre) :

 

 

Jour 3 (17 décembre) :

 


Jour 4 (18 décembre) :

 

 

Jour 5 (19 décembre)

Jour 6 (20 décembre) :

 

Jour 7 (21 décembre) :

 


Jour 8 (22 décembre) :


Jour 9 (23 décembre) :


Jour 10 (24 décembre) :

 

  Jour 11 (25 décembre) :

Jour 12 (26 décembre) :

Jour 13 (27 décembre) :

Jour 14  (28 décembre) :

Jour 15 (29 décembre) :

Jour 16 (30 décembre) :

Jour 17 (31 décembre) :

 Jour 18 (1er janvier) : BONNE ANNÉE !!!

Jour 19 (2 janvier) :

Jour 20  (3 janvier) :

Jour 21 (4 janvier) :

Jour 22 (5 janvier) :

Jour 23 (6 janvier) :

Jour 24 (7 janvier) :

Jour 25 (8 janvier) :

Jour 26 (9 janvier) :

Jour 27 (10 janvier) :

Jour 28 (11 janvier) :

Jour 29 (12 janvier) :

Jour 30 (13 janvier) :

Jour 31 (14 janvier) :

Jour 32 (15 janvier) :

  

Challenge Le Mois anglais, du 15 décembre 2011 au 15 janvier 2012,  organisé par CryssildaTitine et Lou (ici-même).

logo mois anglais5.jpg

14/12/2011

Encore quelques heures...

logo mois anglais4.jpg... avant l'invasion anglaise, qui durera jusqu'au 15 janvier (et plus si affinités, il y en a bien qui ont commencé à publier leurs billets en avance - même moi mais c'était un tout petit billet, ça compte ?).

Pendant le mois anglais, nous vous invitons à parler anglais, penser anglais, respirer anglais, lire anglais, voir anglais, rêver anglais et plus encore, afin de nous abreuver de romans et de films anglais, de muffins, de scones, de photos... bref, sortez votre drapeau anglais, votre service à thé et vos Victoriens, this month will be highly English or will not be !

Beaucoup d'entre vous ont déjà rejoint le groupe facebook où nous parlons de tout et de rien et commentons le challenge au jour le jour : vous pouvez vous y inscrire à tout moment et c'est ici que ça se passe !

Nous avons aussi prévu des billets communs autour de :

-le 15 décembre : Elizabeth Gaskell
-le 22 décembre : William Wilkie Collins
-le 29 décembre : Daphné du Maurier
-le 2 janvier : Charles Dickens
-le 12 janvier : Jane Austen
 
On espère que vous serez nombreux à rejoindre notre salon de thé, la pièce est petite mais les fauteuils et banquettes ne manquent pas, l'arbre de Noël est installé, CryssildaTitine et moi-même serons heureuses de vous offrir un Christmas Tea !
 
England is beautiful, so will be our English month!

logo mois anglais5.jpg

05/11/2011

Le mois anglais

logo mois anglais.jpg

Amis lecteurs et blogolecteurs, Victoriens en herbe ou aguéris, amoureux des douces contrées anglaises et adeptes du Fish & Chips, ce mois est pour vous !

logo mois anglais3.jpgSuite au mois Kiltissime que Cryssilda et moi vous avions proposé pour nous lancer dans de folles aventures en Ecosse, nous avons décidé de partir de nouveau en voyage ensemble, cette fois-ci accompagnées de Titine, pour une destination qui me tient très à coeur : l'Angleterre. Parce que je suis tombée amoureuse de la langue à la fin de l'école primaire et qu'ado je n'ai eu de cesse de me rendre en Angleterre et de partager magazines, cassettes et autres avec mes correspondantes anglaises ; parce qu'après avoir heureusement réalisé à temps que l'enseignement n'était pas fait pour moi et renoncé à une carrière de prof d'anglais improbable, j'ai continué à me rendre régulièrement dans ce pays auquel je suis profondément attachée ; parce que j'ai découvert que l'accent américain était sympa mais l'accent anglais finalement bien plus séduisant à mes oreilles ; parce que j'aime l'Angleterre y compris sous les pires averses et même lorsque je me suis retrouvée dans des maisons sans chauffage ni eau chaude en hiver ; parce que je déteste leur thé en sachet mais ne trouverai jamais en France des vitrines aussi raffinées que celles de Fortnum & Mason ; parce que depuis l'école primaire, parmi mes chanteurs et acteurs préférés les Anglais viennent presque toujours en tête ; parce que mes auteurs favoris sont anglais et que Jane Eyre et Les Hauts de Hurlevent ont bouleversé ma vie de lectrice lorsque j'étais adolescente ; parce que j'aime les légumes à moitié cuits et les scones ; parce que j'aime chacun des endroits que j'ai visités et prévois encore d'innombrables voyages sur place ; parce que je n'exclus pas d'aller y vivre un jour ; enfin parce que je pourrais continuer comme ça pendant des heures (remarquez que je n'ai même pas cité Pride and Prejudice – car sinon on pourrait y passer la nuit). Bref, pour toutes ces raisons, je ne pouvais pas ne pas envisager ce mois anglais, que mes deux acolytes et moi avions hâte d'organiser.

logo mois anglais2.jpg

Le Mois anglais aura donc lieu du 15 décembre au 15 janvier. Vous pourrez au cours de ce mois publier autant de billets que vous le souhaitez sur : vos lectures d'auteurs anglais géniaux ; vos lectures de récits ayant pour cadre l'Angleterre ; des films anglais/se passant en Angleterre et donc potentiellement hautement intéressants ; des artistes que vous souhaiteriez présenter ; des photos de voyage ; des réalisations (scrapbooking, coûture...) so British – choses que je ne serai jamais capable de produire !

logo mois anglais4.jpg

Nous espérons que vous serez nombreux à prendre l'Eurostar ou le Ferry avec nous : mugs, Earl Grey, scones et CD des Beatles sont à votre disposition pour rendre le voyage plus confortable !

challenge,challenge anglais,mois anglais,challenge mois anglais,challenge kiltissime,angleterre,roman anglaisVous pouvez d'ores et déjà nous rejoindre sur le groupe Facebook du Mois anglais, où nous avons commencé à parler de la pluie et du beau temps (enfin plus souvent de la pluie, mois anglais oblige...), de nos futures lectures et de tout et n'importe quoi.

Comme nous avons de folles ambitions et surtout les yeux plus gros que le ventre, nous avons déjà prévu les billets communs suivants... n'hésitez pas à vous joindre à nous (avec la lecture d'un roman de ces auteurs, une adaptation ou une autre oeuvre en rapport avec eux) :

 

-le 15 décembre : Elizabeth Gaskell
-le 22 décembre : William Wilkie Collins
-le 29 décembre : Daphné du Maurier
-le 2 janvier : Charles Dickens
-le 12 janvier : Jane Austen

Et pour nous retrouver et laisser des liens vers vos billets, voici aussi les billets de lancement des trois organisatrices : Cryssilda, Titine et Lou sur ce blog. 

logo mois anglais5.jpg

30/04/2011

Bloody hell !

square1-187x300.jpgAujourd'hui je vous emmène avec moi dans les années 1930 à Londres près de Holborn, dans une pension qu'il ne fait pas bon fréquenter. Suivons pour commencer Lydia Langstone qui vient de quitter le domicile conjugal après avoir été frappée par son époux Marcus, séduisant (chouette) mais sinistre individu (dommage) sur le point de rejoindre le parti fasciste britannique (no comment).

N'ayant que peu d'endroits où se rendre, ellle emménage avec un père qu'elle ne connaît pratiquement pas, sa mère s'étant remariée avec un aristocrate peu de temps après sa naissance. Habituée à une maison des beaux quartiers un poil lugubre mais toujours entretenue par une armée de serviteurs, Lydia découvre un logement assez sordide, exigu, froid et peu commode, ainsi qu'un père qui prétexte des rendez-vous importants pour se rendre en urgence au pub d'en face où il passe ses journées à se saouler. Bientôt elle fait la connaissance d'un nouvel habitant qui lui fait des révélations troublantes sur le propriétaire : il aurait séduit Miss Penhow, une vieille fille de dix ans son aînée . Puis celle-ci aurait mystérieusement disparu, faisant du séducteur le nouvel heureux propriétaire du petit immeuble de Bleeding Heart Square.

Si ce roman historique vise à faire le jour sur cette mystérieuse affaire, il s'inscrit aussi dans une période intéressante et bien trouble de l'histoire : l'entre-deux-guerres avec la montée du fascisme en Europe et l'essor de l'Union britannique des fascistes. Se pose aussi la question de l'émancipation des femmes, avec Lydia qui décide de quitter son mari dès qu'il se montre brutal et fait preuve d'une grande volonté en acceptant un travail inintéressant et mal payé ainsi que des conditions de vie bien plus précaires que celles auxquelles elle était habituée. Un profil de femme volontaire et courageuse, qui a d'ailleurs pour livre de chevet Une Chambre à soi de Virginia Woolf (que j'aurais dû chroniquer il y a des mois) ! Même si, il faut bien l'avouer, elle ne lit pas bien vite ce court essai qui la suivra tout au long du roman !

Le Diable danse à Bleeding Heart Square reste avant tout un bon gros roman à suspense, parfait pour se détendre et se changer les idées le temps d'une lecture qui vous absorbera sans doute entièrement. Un plaisir britannique à souhait dont on ne devrait pas se priver (et un livre qui m'a été bien utile lors du dernier dimanche pluvieux !). Attention : vous risquez d'oublier l'heure et de passer une nuit très courte en arrivant à la fin !

Quelques avis de lecteurs qui, eux aussi, ont passé un moment en compagnie de Lydia : Canel, Caroline, ChiffonnetteClara et les mots, Cuné, Keisha, L'accro des livres, Mivava, Karine:), StephieTitine

Et si ce livre vous tente, je vous conseille également ceux-ci : Phillips Arthur, Angelica  et Harwood John, La Séance.

Un grand merci à Solène de éditions du Cherche Midi pour ce bon moment passé en Angleterre !

1840841732.5.jpg

 

 

480 p

Andrew Taylor, Le Diable danse à Bleeding Heart Square, 2009

3433772011.jpg

Challente God Save the Livre : 4 livres lus (Prince Charles' category)

Dont 2 en anglais (Queen Mum's category)

 

 

Et parce que je ne résiste pas à ce clin d'oeil British, terminons ce sombre billet sur un happy end (enfin je le leur souhaite) :

abc_prince_william_kate_kiss_nt_110429_wmain.jpg

25/04/2011

It happened in 1912

downton01.jpeg

C'est d'abord Lilly qui m'a fait noter le nom de cette série (suite à une mention dans son blog-it express je crois !). Puis vous avez été plusieurs à publier des billets sur Downton Abbey en peu de temps. Alors évidemment, lorsque je suis allée en Angleterre il y a quelques semaines, j'ai couru au HMV pour me procurer le précieux coffret de la saison 1. Et, ô surprise ! j'ai été complètement séduite à mon tour !

Tout commence en 1912... année qui, comme vous le savez certainement, a vu le Titanic sombrer. Lord Grantham apprend par télégramme le décès de l'héritier du titre et du domaine, qui devait épouser sa fille aînée Mary. Cette nouvelle vient bouleverser les arrangements pris par la famille, et Lord Grantham se voit obligé de chercher le nouvel héritier direct du domaine. Il s'agit de Matthew Crawley, juriste de Manchester et représentant par excellence de la "middle class".

downton04.jpeg

Invité ainsi que sa mère à résider dans une maison proche de Downton Abbey, Matthew fait ses premiers pas dans un monde tout à fait nouveau pour lui, celui de l'aristocratie et des propriétaires terriens. Il suscite des réactions hostiles de la part de Mary et de la grand-mère de celle-ci, qui le voient  d'abord comme un vulgaire profiteur et espèrent trouver une alternative. Mais les termes de la succession sont clairs : Matthew héritera du titre et du domaine.

downton03.jpeg

La première saison court sur deux années, du naufrage du Titanic à l'annonce de l'entrée en guerre contre l'Allemagne. Deux années pendant lesquelles ne manquent pas rivalités, calculs, amours et amitiés, aussi bien parmi les maîtres des lieux que leurs domestiques, qui se considèrent pour quelques-uns comme partie intégrante de la famille.

downton07.jpeg

Downton Abbey est une vraie réussite à bien des égards, à commencer par la restitution d'une époque et d'un lieu : costumes magnifiques (notamment les robes des filles de Lord Grantham, aux coupes déjà assez modernes), mobilier, voitures, maisons et domaine... des éléments auxquels la production a accordé une attention toute particulière. La série présente également un réel intérêt cinématographique de par ses plans soignés et son esthétisme très maîtrisé (ce qui à mon sens fait défaut dans des séries antérieures d'ITV ou de la BBC comme Emma d'ITV ou ma très chère série Pride and Prejudice de la BBC).

downton08.jpeg

Comme d'autres avant moi, j'ai beaucoup apprécié cette structure inspirée de Gosford Park (et pour cause, le réalisateur de l'un est aussi l'auteur du scénario de l'autre), où les vies des maîtres et de leurs domestiques sont suivies en parallèle et se croisent parfois. La série me rappelle également le très beau film Les Vestiges du Jour, notamment à travers  les attentions délicates et discrètes de Mr Bates et d'Anna.

downton06.jpeg

Lord Grantham est un aristocrate éclairé qui s'intèresse au bien-être de ses domestiques : il recrute Mr Bates, ancien compagnon de guerre, alors que celui-ci souffre d'un handicap ; il envoie Mrs Patmore à Londres pour la faire opérer des yeux ; de façon générale, il se fie au majordome quant à l'intendance et s'intéresse de près aux éventuels problèmes qui peuvent surgir entre domestiques, cherchant à se montrer juste en toute occasion.

downton19.jpeg

Un personnage auquel on s'attache facilement donc. Et d'une façon générale, il me semble que beaucoup de personnages sont relativement faciles à cerner, voire parfois un peu manichéens : par exemple parmi les domestiques, les deux antipathiques n'ont pas grand-chose pour tempérer leur conduite (si ce n'est peut-être, pour O'Brien, une once de remord après la fausse couche - mais je n'en dirai pas plus pour ceux qui n'ont pas vu la série).

downton18.jpeg

Quelques personnalités se révèlent plus troubles, telle la mère de Lord Grantham, qui incarne l'aristocratie victorienne, avec ses idées préconçues, son égoïsme et une certaine tendance à tyraniser son entourage. Peu à peu, sous l'influence des nouveaux arrivants notamment, on la voit évoluer et laisser tomber le masque à plusieurs reprises.

downton16.jpeg

Parmi les filles, Sybil est pour moi la plus attachante : jeune fille éprise de liberté, s'intéressant à la politique et au droit des femmes, elle aide activement l'une de leurs servantes à trouver un emploi de secrétaire. Elle cherche déjà à s'émanciper en transgressant les interdictions de son père, et son côté frais et moderne me plaît beaucoup.

downton11.jpeg

Ses deux aînées ont toutefois un caractère plus complexe. Mary, la plus âgée, doit faire face à une situation difficile : si elle n'était pas une femme, elle devrait hériter, or elle voit un illustre inconnu débarquer pour usurper ce qu'elle considère comme acquis. A cause de Matthew, sa situation est désormais précaire et elle n'a d'autre choix que de se marier : doit-elle écouter son coeur ou choisir un bon parti ? Quoi qu'il en soit il lui est recommandé de se dépêcher car des bruits déplaisants courent sur elle et pourraient bien ternir sa réputation. Son caractère est bien trempé et elle incarne elle aussi une certaine idée de la modernité. C'est aussi une enfant gâtée qui a toujours vécu avec l'idée qu'en tant qu'aînée, elle serait à même de continuer à profiter de la fortune familiale : elle est ainsi particulièrement amère à l'arrivée de Matthew (tandis que ses soeurs sont plus philosophes, n'ayant pas eu l'occasion d'entretenir d'espoirs particuliers à ce sujet). Personnellement je trouve le personnage très intéressant mais je ne l'apprécie pas vraiment : elle me serait bien plus sympathique si ses deux soeurs trouvaient à se marier avant elle et lui faisaient de fait perdre ses grands airs.

Car Mary est une vraie peste envers sa soeur Edith : une soeur qui plaît moins aux hommes, qui était amoureuse du fiancé naufragé de Mary et qui sent bien que ses parents eux-mêmes ne nourrissent pas de grands espoirs à son égard. Les relations entre Mary et Edith sont très tendues et l'aînée passe son temps à rabaisser la deuxième (qui traite la première de traînée), semblant prendre un malin plaisir à l'humilier et à lui ôter tous ses espoirs concernant les différents hommes qui les entourent. Plus dépassée, incarnant une image surannée de la femme anglaise, Edith est ainsi victime, mais elle finit par se rebeller en se vengeant de Mary, avec une certaine cruauté également (ce qui n'était pas pour me déplaire, je l'avoue - shame on me !).

downton15.jpeg

Quoi qu'il en soit, si vous ne l'avez pas déjà vue, allez donc de suite vous procurer cette série hautement addictive, à savourer sans modération !

Et comme je suis curieuse, voici quelques questions pour savoir ce que vous pensez de certains personnages de la série : c'est par ici !

D'autres avis en anglais sur "Downton Abbey" : Behind the Curtain, Enchanted Serenity, Fly High, Nicole Cohen for The Atlantic, The Cozy Page, The Flying Electra... and Grazing for girls, qui vous parle aussi de l'année 1912 (naissance du biscuit Oréo !).

downton10.jpeg

 5coeurs.png

 

Downton Abbey, une série de Julian Fellowes, 2010

LOGO tea cup 01.jpg

23/04/2011

Well, that's a treat !

downton09.jpeg

M'absentant quelques jours, je vous laisse en compagnie des héros de Downton Abbey, en attendant mon billet sur cette excellente série britannique.

Et comme je suis curieuse, j'aimerais savoir ce que pensent ceux qui l'ont vue des personnages suivants :

downton02.jpeg

Des trois soeurs, laquelle préférez-vous (let me take a guess... Sybil ?). Et dans le match Edith-Mary, pour qui votre coeur balance ?

downton05.jpeg

Que va-t-il se passer entre ces deux-là ? (et qu'aimeriez-vous si vous étiez en charge d'écrire le scénario ?)

downton13.jpeg

Souhaitez-vous bonne chance à Mary avec Matthew ? N'avez-vous pas un instant envisagé un revirement de situation après l'accident de Sybil ?

downton17.jpeg

Dans les épisodes à venir, les voyez-vous se chamailler ou devenir au contraire des alliées (si ce n'est des amies) ?

downton20.jpeg

What about her prospects with Mr Bates ?

17/04/2011

Back to the Past : le recap !

logo back to the past 02.jpg

Parce que c'est tout de même plus pratique, voici le billet que j'actualiserai régulièrement en ajoutant vos publications. Merci de bien laisser vos liens par ici (dans le cas contraire je les ajouterai bien entendu aussi au récapitulatif, mais il n'est pas dit que je n'oublierai pas quelques liens ;)).

J'ajoute dans la colonne de gauche de mon blog un logo du challenge (j'ai choisi un logo de la Tea Cup Special offer, car je ne résiste pas à son côté British très savoureux). En cliquant sur ce logo, vous aurez dorénavent tout de suite accès au billet ici présent, pour laisser vos liens et commentaires.

Si ce billet salon de thé est ouvert pour pouvoir aussi discuter des films et séries pendant que vous les regardez (avec spoilers et réactions à chaud évidemment), vous êtes également invités sur le groupe Face Book du challenge, que je viens tout juste de créer : Le groupe FB Back to the Past.

Vous pouvez retrouver les logos ici.

Un challenge organisé avec Maggie.

 

Back to the Past, le bilan :

ROYAUME UNI

L'Aigle : Choupynette

Brave Heart : Aymeline,

Daniel Deronda - BBC: Titine,

Downton Abbey - BBC (2010) : Lou, Maggie, Titine,

The Duchess : Margotte,

Elizabeth, l'Âge d'or : Maggie,

Emma (1996) : Aymeline, Sabbio,

Emma (2009) : Eiluned,

Frankenstein : Maggie,

Hercule Poirot et Miss Marple : Maggie,

An Ideal Husband (1999) : Lou,

The King's Speech (2010) : Pascale, Sabbio,

Lady Windermere's Fan (1925) : Titine

Mary Reilly : Maggie,

Miss Potter : Maggie,

The Name of the Rose : Choupynette,

Pride & Prejudice (2005) : Eiluned, Miss Alfie,

Retour à Howards End : Céline,

Robin des Bois : Pascale,

Rob Roy : Pascale,

Sense & Sensibilty (1995) : Aymeline,

Shakespeare in love : Maggie,

The Tudors (Saison 3) : Margotte,

The Tudors (Saison 5) : Margotte,

Wilde : Titine,

ETATS UNIS

The house of mirth : Maggie

Pale Rider (1985) : Pascale

Les Quatre Filles du Docteur March : Maggie

CANADA

Iron Road : JainaXF

FRANCE

Beaumarchais L'Insolent : Maggie

Il ne faut jurer de rien : Maggie

Impromptu : Maggie

Marie-Antoinette : Sofynet

ITALIE

Le Guépard / Il Gattopardo (1963) : Sabbio,

HONGRIE

La Comtesse : Margotte,

LOGO tea cup 01.jpg