Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2017

Linda McLean, Un Jour ou l'Autre

mclean_un jour ou l'autre.jpegIl y a deux ans (déjà deux ans ?), devant l'enthousiasme de Cryssilda, je me suis procuré un recueil de trois pièces de théâtre de Linda McLean, auteur dont je n'avais encore jamais entendu parler. Je viens d'entamer cet ouvrage en lisant le premier texte, Un Jour ou l'Autre.

Cette pièce se compose de deux parties.

Dans la première, nous faisons la rencontre de Bertha et Bill, couple vivant dans un logement social depuis que l'institut spécialisé qui les accueillait a fermé. Rapidement, les échanges du couple mettent en avant leur difficulté à faire face au quotidien. La venue de la nièce de Bill, Jackie, est source de plaisir mais de nombreuses interrogations. Que lui offrir ? Des Figolu, des toasts au fromage et à tomate. Mais il faut faire des courses, ce qui semble être une épreuve insurmontable. Un caillou est lancé contre la vitre et on pressent également la cruauté du voisinage. 

Dans la deuxième partie, la nièce Jackie discute avec son employeur et ami (voire plus). Son fils l'a appelée pour dire que c'était un jour "avec", ce qui n'a pas été le cas depuis des années. Elle décide de fêter cette journée à part comme il se doit, même si cela implique de remettre à plus tard la visite familiale tant attendue par Bill et Bertha.

Un plaisir de lecture mitigé, mais il me semble assez clair que ce texte se prête mal à la lecture et a besoin d'être porté au théâtre pour prendre une nouvelle dimension. Vous me direz que c'est une évidence - et cela me rappelle le petit-fils d'Oscar Wilde qui, dans l'exposition récente consacrée à l'auteur, déconseillait de lire ses pièces, car il faut les voir sur scène. Il n'en reste pas moins que The Importance of being earnest se lit et se savoure avec délectation quand Un Jour ou l'Autre demande au lecteur de s'accrocher un peu plus, avec ce texte qui cherche à exprimer fidèlement un parler quotidien, souvent haché, interrompu  - ce qui se complique encore lorsqu'il s'agit de personnes handicapées mentalement dont les raisonnements sont parfois un peu décousus. 

L'effort n'en est pas moins louable, et la pièce de Linda McLean ne manque pas d'intérêt. Entre les personnages très réalistes (même s'ils doivent être un peu ternes pour cela), la référence au contexte social de l'après Thatcher, un passage glaçant, ce texte ne laisse pas indifférent. A voir sur scène (et à relire ensuite) !

Une participation au Mois Kiltissime de Cryssilda, dont voici le billet nettement plus enthousiaste (après avoir vu la pièce et rencontré l'auteur).

2,5coeurs.jpg

 

 

88 p

Linda McLean, Un Jour ou l'Autre, 2010

kiltissime2015.jpg