Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2017

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T5, Pour le Meilleur et pour le Pire

beaton mc_t5_Pour-le-meilleur-et-pour-le-pire.jpgJe poursuis ma découverte de la série Agatha Raisin avec Pour le Meilleur et pour le Pire, toujours avec le même plaisir. Si je n'ai pas eu la chance de savourer ce tome-ci dans une maison des Cotswolds, cela ne m'a pas empêché de le dévorer au cours d'un week-end prolongé.

[Attention, spoilers dans ce paragraphe pour ceux qui veulent lire la série mais n'ont pas encore lu le tome 4] Agatha Raisin s'apprête enfin à épouser son cher James, à l'issue d'une demande en mariage pour le moins subite. Le jour J, les éléments semblent se liguer contre elle : une crème anti-rides  lui déclenche une irruption de boutons qu'elle doit cacher en se tartinant de couches de fond de teint ; le vent envoie son chapeau dans une flaque boueuse ; et pour finir, le mari qu'elle espérait mort depuis longtemps refait surface pendant la cérémonie. A la crise de couple qui s'ensuit s'ajoute une nouvelle catastrophe : l'ancien époux d'Agatha est assassiné. Agatha et James se mettent à enquêter pour détourner les soupçons qui pèsent sur eux.

Un cinquième tome dans l'esprit des premiers. Agatha et James ne brillent pas vraiment sur cette affaire mais qu'à cela ne tienne, il est toujours aussi agréable de les suivre pendant leurs interventions d'amateurs inconscients du danger. Malgré les meurtres qui s'accumulent, ils continuent à se rendre chez des témoins et meurtriers potentiels et ne pensent que rarement à leur sécurité personnelle. Cette fois-ci, peut-être encore plus que d'habitude, Agatha a beaucoup de chance de s'en sortir !

On retrouve toujours ce petit côté Barnaby revisité avec une héroïne quinquagénaire un peu moins brute de décoffrage qu'avant, mais toujours aussi amusante. Son côté vulnérable ressort davantage et notamment son inquiétude face aux effets du temps qui passe. Notre Agatha est aussi une grande sentimentale finalement. A savourer avec une bonne tasse de thé à portée de main. Une fois encore, j'ai hâte de lire la suite !

 3,5coeurs.jpg

 

284 p

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T5, Pour le Meilleur et pour le Pire, 1996

British mysteries 2016_2.jpg

 mois anglais 05.jpg

 

14/06/2017

Mary Hooper, Waterloo Necropolis

hooper_waterloo necropolis.jpg

Londres, 1861. Grace se rend au cimetière de Brookwood à bord du train funéraire dédié, le Waterloo Necropolis. Sur les conseils d'une sage femme, elle vient glisser son enfant mort né dans le cercueil d'une riche défunte, n'ayant pas elle-même les moyens de lui offrir une sépulture. Il s'agit d'un enfant né d'un viol subi dans les locaux d'une institution de charité.

Grace fait alors la connaissance des Unwin, riches marchands de l'univers du deuil. Ce marché prend son essor à l'époque victorienne, entre les beaux cimetières à l'extérieur de Londres, les conditions strictes de deuil et de demi-deuil avec les toilettes spécifiques pour chaque occasion, sans parler des bijoux de deuil (faits avec les cheveux des chers disparus) et des photographies post-mortem, qui sont pour certaines les seuls clichés du défunt dont dispose la famille, en raison du coût élevé de la photographie à l'époque.

Grace est aussi responsable de sa soeur Lily, un peu simple d'esprit. Celle-ci a du mal à se débrouiller seule et leur cause des soucis en vendant pour trois sous un objet de valeur.

A la suite de divers déboires, les deux jeunes filles ne peuvent plus subvenir à leurs besoins. Grace accepte alors un poste chez les Unwin. Elle sera pleureuse professionnelle et, lorsqu'il n'y a pas d'enterrement, participera à la confection d'articles de deuil.

Elle découvre alors cette industrie prospère. Les Unwin sont obséquieux et bon commerciaux en présence des clients, malhonnêtes et grossiers dans l'intimité. Les bijoux de valeur des défunts sont volés lorsque les cercueils sont scellés et les matériaux utilisés ne sont pas toujours de la qualité promise lors de la vente. Les affaires florissantes des Unwin leur permettent de vivre dans les beaux quartiers, de faire grandir leur fille unique dans le luxe. Quant au frère de M. Unwin, il possède L'Empire du Deuil, proposant tenues, chaussures et accessoires de mode dans un cadre luxueux. Le patron est lui aussi un personnage assez répugnant qui inspire à Grace un malaise qu'elle n'arrive pas à expliquer.

Grace et sa soeur Lily vont se retrouver en parallèle au coeur d'une machination dont je ne vous dis pas plus pour ne pas vous ôter le plaisir de cette lecture.

Un roman agréable dont le principal intérêt tient en la qualité de la reconstitution historique. Une fois de plus, Mary Hooper s'est bien documentée sur la société qu'elle décrit et ici, le sujet précis du deuil à l'époque victorienne. Chaque chapitre est précédé d'un court texte d'introduction, dont on comprendra parfois la portée quelques chapitres plus tard : annonces commerciales, faire-part, épitaphes...

Pour ce qui est de la trame du roman, je suis un peu plus partagée, sans doute d'autant plus que j'ai lu des avis dithyrambiques sur ce livre. J'ai trouvé l'histoire plaisante mais terriblement prévisible. Les personnages sont manichéens et j'attendais la chute très tôt (ce qui n'est pas souvent le cas car j'aime me laisser porter par le récit sans forcément essayer de deviner ce qui m'attend). Les rebondissements étaient tellement classiques que le récit ne m'a finalement pas réservé beaucoup de surprises, ce qui tempère un peu mon enthousiasme. Néanmoins, l'impression globale est au final très positive mais encore une fois, elle est portée par le contexte historique bien retraduit et très intéressant.

A ce sujet, je vous renvoie vers l'avis plus positif de Pedro Pan Rabbit mais aussi vers son article sur un livre consacré aux photographies de défunts au XIXe, Beyond the Dark Veil.

Je vous  invite aussi à lire cet article en anglais  sur la compagnie qui gérait la ligne funéraire, avec quelques photos.

Enfin, mon billet sur un autre roman de Mary Hooper inspiré du spiritisme à l'époque victorienne, Velvet.

Présenté dans le cadre du rendez-vous du Mois anglais consacré aux Victoriens.

3,5coeurs.jpg

 

 

314 p

Mary Hooper, Waterloo Necropolis, 2010

Mois Anglais - Victoria.pngBritish mysteries 2016_2.jpg

05/06/2017

Minette Walters, A Dreadful Murder

walters_dreadful murder.jpgLe titre complet de ce texte est A Dreadful Murder, The Mysterious Death of Caroline Luard. Il s'agit d'un récit inspiré d'un fait divers de 1908. Fin août, Caroline Luard se fait assassiner en plein jour dans la campagne paisible du Kent. Connue pour ses oeuvres de bienfaisance, femme du juge de paix local, Mrs Luard n'arrive pas chez elle à temps pour accueillir une voisine pour le thé après une promenade avec son mari, parti récupérer des clubs de golf alors qu'elle rentrait de son côté. C'est ce même mari qui retrouve le corps un peu plus tard devant la maison d'été d'un domaine adjacent.

Rapidement, la population locale est persuadée que Mr Luard est l'assassin, malgré son attitude de veuf éploré. L'homme n'est pas très apprécié en raison de certaines condamnations délivrées et d'un caractère hautain. L'enquête n'aboutira jamais.

Minette Walters s'efforce d'apporter une solution, en nous donnant à voir l'enquête et en explorant plusieurs pistes.

Les amateurs d'histoires policières ne manqueront pas de trouver de l'intérêt à ce texte. Minette Walters émet des hypothèses assez logiques et on a envie de penser qu'elle a raison - du moins en partie. En revanche, j'ai été surprise de découvrir à la fin qu'un certain nombre de personnages avaient été inventés, de façon à illustrer les suppositions de Minette Walters. Un peu déconcertant. Je me demande aussi quelles ont été les recherches de l'auteur sur l'affaire, car sauf erreur de ma part, la seule référence évoquée est l'article Wikipedia.

Lu dans le cadre du rendez-vous autour de la campagne anglaise.

Sur le principe des Quick reads, je vous invite à lire mon billet sur Out of the Dark.

125 p

Minette Walters, A Dreadful Murder, The Mysterious Death of Caroline Luard, 2013

minette walters,a dreadful murder,the mysterious death of caroline luard,challenge british mysteries 2016-2017,challenge british mysteries,le mois anglais,kent,polar anglais,angleterre,angleterre  debut xxe

Minette Walters, A Dreadful Murder, The Mysterious Death of Caroline Luard, challenge british mysteries 2016-2017, challenge british mysteries, le mois anglais, kent, polar anglais, angleterre, angleterre  debut xxe

14/09/2016

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T2, Remède de Cheval

beaton_agatha-raisin-enquete-t2-remede-de-che.jpgJ'ai poursuivi fin juin ma découverte d'Agatha Raisin, personnage haut en couleur menant des enquêtes qui ne la regardent pas dans un petit village des Costwolds. Après La Quiche fatale, fatale pour un juge de concours de village mais jouissive pour le lecteur en mal d'humour, nous voici partis sur les traces d'un tueur de vétérinaire à travers ce deuxième tome, Remède de Cheval.

Le petit village où notre Londonienne de choc s'est installée pour sa retraite anticipée est remué par l'arrivée d'un (relativement) jeune et sémillant vétérinaire, qui, après l'ancien militaire James Lacey, déchaîne les passions parmi la gent féminine du village. Et voilà toutes ces braves dames soudain particulièrement préoccupées par la santé de leurs chats et faisant la queue pour rencontrer le nouveau venu. Cependant, peu de temps après le cabinet est désert, car notre sujet principal ne supporte pas les chats (un comble pour un vétérinaire) et prend un malin plaisir à leur faire passer un mauvais quart d'heure en les oscultant.

Alors qu'il s'apprête à opérer un cheval chez le gentleman du coin, le vétérinaire succombe à une injection. La police locale semble croire à un accident et classe rapidement l'affaire. C'est sans compter sur notre héroïne Agatha qui décide une nouvelle fois de mener l'enquête, aidée cette fois-ci par son séduisant voisin James Lacey.

Dans la même veine que le précédent tome, ce deuxième opus offre au lecteur un moment délectable où le cadre tellement anglais, l'humour et les personnages décalés se mêlent pour faire un joyeux mélange. S'il ne fait visiblement pas bon vivre dans les Costwolds, le lecteur a bien envie de s'y arrêter un peu pour suivre l'intrépide, l'autoritaire, l'improbable Agatha dans ses recherches, armée d'un culot sans limite et prête à mener des interrogatoires sans subtilité ni discrétion aucune. On a du mal à comprendre comment elle peut être à l'origine d'une longue série étant donné que, vu son comportement, on s'attendrait plutôt à la voir trépasser à tout moment dans le cadre d'un malencontreux accident... mais curieusement, les héros ont toujours beaucoup de chance.

Un page turner so British, à mettre entre toutes les mains !

Un petit extrait noté lors de ma lecture : [James Lacey] écrivait un livre d'histoire militaire et, comme la plupart des écrivains, il passait ses journées à chercher des excuses pour ne pas travailler (p 64).

Le billet de ma copine Cryssilda qui a elle aussi rencontré Agatha pendant le Mois anglais.

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte.

3,5coeurs.jpg

 

 

266 p

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T2, Remède de Cheval, 1993

British mysteries 2016_2.jpg

dames-de-lettres (1).jpg

05/06/2016

Deborah Crombie, Meurtres en copropriété

crombie_meurtres en copropriete.jpegJe ne sais plus trop comment j'ai découvert Meurtres en copropriété de Deborah Crombie, ni comment j'avais pu passer à côté de ce livre il y a quelques années alors que des blogs que je suivais depuis longtemps en avaient parlé. Toujours est-il qu'avec un train de retard, je viens de lire le premier tome de cette série consacrée à deux enquêteurs, le superintendant (récemment promu) Duncan Kincaid et sa co-équipière, le sergent Gemma James.

Deborah Crombie est américaine (quand je la croyais britannique), mais ce roman est on ne peut plus anglais de par son cadre - le Yorkshire - et l'atmosphère - qui fait inévitablement penser à Agatha Christie malgré les années d'écart.

Duncan Kincaid prend enfin une semaine de vacances bien méritée à l'automne et se rend dans la résidence en copropriété d'un parent, qui n'a pas pu y aller comme prévu. Naturellement, Duncan compte bien profiter des lieux pleins de charme et de la région elle-même. C'est sans compter sur le hasard ou le destin : le lendemain de son arrivée, deux enfants retrouvent le corps du sous-directeur de l'établissement dans le jacuzzi. Duncan pense dans un premier temps rester en retrait de l'enquête, qui ne concerne pas sa juridiction. Mais face à l'incompétence crasse du responsable local de l'enquête, le superintendant va s'en mêler... d'autant plus qu'il a commencé à tisser quelques liens avec certains résidents. Comme dans bien des whodunits à huis clos, le premier meurtre sera suivi d'un autre et les soupçons vont commencer à peser sur tous les vacanciers.

J'ai passé un très bon moment avec ce roman, non pour l'excellence de l'enquête (bouclée brutalement et un peu facilement à la toute fin) mais pour l'ambiance réussie (un polar "cosy"). Duncan Kincaid est un héros attachant d'emblée et il est agréable de le suivre dans sa découverte du concept de résidence en copropriété, dans ses premières sorties et ses échanges avec les autres résidents, aux profils variés. Gemma James intervient assez peu et son personnage m'a paru assez lisse pour l'instant, sans que cela ne soit vraiment gênant compte tenu de son rôle très secondaire dans cette enquête. J'ai apprécié les quelques virées dans le Yorkshire, qui m'ont rappelé de jolis souvenirs de séjour et donné envie de découvrir d'autres lieux. Bref, vous l'aurez compris, c'est pour le voyage, le fringant superintendant et l'approche quelque peu surannée que j'ai trouvé mon bonheur avec ce livre, lu en deux jours. Il paraît que les enquêtes sont plus réussies par la suite. Je me laisserai peut-être tenter.

Lu dans le cadre de la LC "Meurtre à l'anglaise" du Mois anglais. Une lecture rentrant aussi dans le cadre du challenge British Mysteries.

3,5coeurs.jpg

 

 

318 p

Deborah Crombie, Meurtres en copropriété, 1993 

mois anglais 2014_4.jpg British mysteries 2016_2.jpg

12/05/2016

Challenge British Mysteries 2016-2017 : billet recap

British Mysteries 2016_01 copy1.jpg

Billets des participants :

Anne - Des mots et des notes

Billet de présentation

1 - John Lawton, Black-Out

2 - Jane Casey, Ceux qui restent

3 - M.C. Beaton, Agatha Raisin Enquête - La quiche fatale

4 - Arthur Conan Doyle, Etude en rouge

5 - M.C. Beaton, Agatha Raisin enquête - Remède de cheval

6 - Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles

7 - Patricia Wentworth, Le cabinet chinois

Cannibal lecteur

1 - Mark Frost, La liste des sept

2 - James Oswald, Le livre des âmes

3 - Ann Granger, La curiosité est un péché mortel

4 - F.R. Tallis, La chambre des âmes

5 - Jean-Pierre Croquet & Benoît Bonte, Sherlock Holmes – T7 – L’étoile sanglante [BD]

6 - André-Paul Duchâteau & Di Sano, Sherlock Holmes – T6 – Le rat géant du Sumatra [BD]

7 - André-Paul Duchâteau & Stibane, Sherlock Holmes – T5 – La bande moucheté [BD]

8 - Philippe R. Welté, Jack l’Éventreur – Le Secret de Mary Jane K.

9 - Ludovic Lamarque & Pierre Portrait, Je suis le sang

10 - Leah Moore & John Reppion, Sherlock Holmes – Tome 1

11 - Adam Nevill, Derniers Jours

12 - André-Paul Duchâteau & Stibane, Sherlock Holmes – T4 – Jack l’Éventreur [BD]

13 - André-Paul Duchâteau & Guy Clair, Sherlock Holmes – T3 – La béquille d’aluminium [BD]

14 - Tillieux & Will, Tif et Tondu – Tome 16 – L’ombre sans corps [BD]

15 - Annelie Wendeberg, Le Diable de la Tamise

16 - [Série] Penny Dreadful – Saison 1

17 - Philippe R. Welté, Le fantôme de Mitre Square – Annexe au livre « Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane K

18 - Jean-Pierre Croquet & Benoît Bonte, Sherlock Holmes – Tome 2 – La folie du colonel Warburton [BD]

19 - Croquet & Bonte, Sherlock Holmes – Tome 3 – L’ombre de Menephta

20 - Croquet & Bonte, Sherlock Holmes – Tome 4 – Le Secret de l’île d’Uffa

21 - Convard & Le Hir, Sherlock – Tome 2 – Les coquelicots du Penjab

22 - Convard & Le Hir, Sherlock – Tome 1 – Révélation

23 - Chanoinat & Marniquet, Les archives secrètes de Sherlock Holmes – Retour à Baskerville Hall

Cryssilda

Cyan

Billet de présentation

1 - Agatha Christie, Bienvenue au Club du Mardi / Le Club du Mardi continue

2 - Agatha Christie, Un Cadavre dans la Bibliothèque

3 - Agatha Christie, Le Vallon

4 - Agatha Christie, Une Poignée de Seigle

5 - Agatha Christie, La Troisième Fille

6 - Agatha Christie, Les Quatre

FondantGrignote

1 - Hampton Charles, Miss Seeton prend l'avantage

2 - Alan Bradley, Les Etranges Talents de Flavia de Luce

3 - Wilkie Collins, Secret Absolu

4 - M.C. Beaton, Agatha Raisin Enquête - La quiche fatale

5 - M.C. Beaton, Agatha Raisin enquête - Remède de cheval

6 - Agatha Christie, Associés contre le crime

7 - Hercule Poirot, Saison 13 [Série]

8 - Anne Perry, Half Moon Street

Lcath

1 - Peter Tremayne, La septième trompette

Les fils de Ju

Billet de présentation

1 - Anne Perry, L'Etrangleur de Cater Street

2 - Minette Walters, Le sang du renard

3 - Mo Hayder, Birdman

4 - Anthony Horowitz, La maison de soie

5 - PD James, La mort s’invite à Pemberley

Lou

Billet de lancement du challenge

Stephanie Lam, The Mysterious Affair at Castaway House (billet rétroactif)

Philippa Boston, The Sorceress (billet rétroactif)

Margotte

Billet de présentation

Marjorie - Chroniques Littéraires

Billet de présentation

Mes Madeleines Wordpress

1 - M.C. Beaton, Agatha Raisin enquête - Tomes 1 et 2, La Quiche fatale / Remède de cheval

Pati Vore

Billet de présentation

Purplevelvet

Billet de présentation

Ellis Peters, Série Cadfael, Tome 3, Le Capuchon du Moine

Sharon

SKTV

1 - "Quelques légendes urbaines de Londres" (d’après le recueil de Scott WOOD "London urban Legends, The Corpse on the Tube & other Stories")

2 - Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles

Yueyin

 

 Vous cherchez d'autres idées de lecture ? : Le billet recap des British Mysteries 2013-2014

British mysteries 2016_2.jpg

11/05/2016

Challenge British Mysteries, le retour

British mysteries 2016_2.jpg

En 2013 et 2014 je vous proposais avec ma complice Hilde un challenge British Mysteries. J'avais en tête de le lancer de nouveau car c'est une thématique que j'affectionne particulièrement et j'ai pris beaucoup de plaisir à vous lire et à découvrir de nouveaux titres grâce à des participantes très enthousiastes. Après moult hésitations, réflexions, atermoiements, ça y est, je me suis décidée à relancer officiellement ce challenge !

Cette année je serai la seule organisatrice, même si Hilde ne sera pas bien loin, de même que Titine et Cryssilda, qui agitent avec entrain leurs drapeaux de pompom girls pour m'accompagner.

La thématique du challenge (avec quelques adaptations) :

Les mystères britanniques et irlandais : Histoires de détectives (romans policiers, séries, films, BD) ou toute histoire ayant sa part de mystère (histoires de fantômes, de monstres du Loch Ness et autres légendes, maisons mystérieuses... aussi bien en littérature, sur grand et petit écran qu'en photos pourquoi pas ?). Et si vous avez effectué certains Ghost Tours dont raffolent nos amis d'Outre-Manche ou visité certains cimetières, châteaux ou manoirs réputés hantés, suivi le Jack the Ripper Tour... vos reportages et récits de voyage sont les bienvenus !

Jusqu'ici, nous avions limité les policiers à une certaine période historique mais je vous propose désormais d'intégrer aussi les récits se déroulant à notre époque.

Et bien sûr, le cadre géographique : Angleterre, Ecosse, Pays de Galles ou Irlande (nord et sud).

Les catégories (vous n'êtes pas obligés de choisir avant de débuter le challenge) :

Esprit es-tu là ? : Manifestations sporadiques et inattendues, effet garanti - entre 1 et 5 participations.

Détective de Scotland Yard : entre 6 et 10 participations, vous êtes devenu un limier expert.

Gardien de Highgate Cemetery : 11 participations et plus. Des histoires sombres, vous en avez vu passer depuis que vous détenez les clefs du célèbre cimetière. Aujourd'hui vous avez décidé de pousser pour nous quelques portes aux secrets bien gardés. 

Dates du challenge : 

Jusqu'au 30 mai 2017.

Comment ça marche ?

Il suffit d'ajouter un des logos du challenge dans chacun de vos billets mystérieux en renvoyant vers ce blog, et de venir déposer vos liens sur le billet recap à venir. Un raccourci vers le billet recap sera créé dans les jours qui viennent sur une des colonnes de ce blogs, avec le logo du challenge.

Vous pouvez bien entendu faire un petit billet de lancement, ce qui me fera bien entendu très plaisir mais n'est pas du tout obligatoire pour vous inscrire. 

Vous pouvez aussi rejoindre dès maintenant le groupe facebook du challenge. Vous pourrez y mettre en avant vos lectures, partager des liens vers des articles, proposer des LC... ou tout simplement papoter.

Si vous souhaitez ajouter déjà vos billets rentrant dans cette thématique depuis le 1er janvier 2016, il vous suffit d'y ajouter le logo et le lien et de venir me signaler ces billets.

Enfin, en cliquant sur les deux images vous pourrez ouvrir en grand les deux logos pour les enregistrer.

British Mysteries 2016_01 copy1.jpg

Le précédent recap pour vous donner des idées...

J'espère que vous serez de nouveau nombreux à me rejoindre dans mes pérégrinations mystérieuses, j'ai hâte de vous retrouver!