Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2016

Arthur Conan Doyle, Sherlock Holmes, The Five Orange Pips / BBC L'Effroyable Mariée

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries

Récemment, j'ai vu l'épisode du Nouvel an 2016 de l'excellente série BBC Sherlock, "L'Effroyable mariée" ou "The Abominable bride". C'est un épisode qui avait tout pour me plaire car l'histoire se déroulait cette fois-ci essentiellement à la fin du XIXe, même si Sherlock finissait par reprendre conscience à notre époque.

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries

Vêtue de sa robe de mariée, Emelia Ricoletti fait feu sur plusieurs passants dans la rue pour attirer l'attention sur elle, avant de se suicider d'une balle dans la bouche devant de nombreux témoins. Néanmoins, on raconte qu'elle serait revenue d'entre les morts pour tuer son époux peu après. La rumeur dit qu'elle serait réapparue ensuite pour commettre d'autres meurtres.

Quelque temps plus tard, Lady Carmichael fait appel à Holmes : son mari Sir Eustace a reçu une lettre contenant cinq pépins d'orange, un courrier qui pour lui revient à une menace de mort. Holmes et Watson vont se rendre dans la propriété du couple pour protéger Sir Eustace, sans y parvenir. La mariée semble avoir encore frappé.

C'est un épisode particulier au sein de la série. D'abord pour son cadre historique, mais aussi l'intervention du paranormal avec une mariée morte pour le moins effrayante. Et enfin, c'est aussi un fiasco pour Holmes qui ne parvient pas à protéger son client. J'ai eu plus de mal à adhérer aux allers-retours dans le présent mais hormis cela, c'est un épisode qui m'a beaucoup plu et qui me marquera je pense davantage que d'autres.

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries

 

 

Série Sherlock, L'Effroyable Mariée / The Abominable Bride, Episode du Nouvel an 2016

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries

*****

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteriesEn me renseignant un peu, j'ai découvert que cet épisode s'était principalement inspiré d'une nouvelle extraite des Adventures of Sherlock Holmes, "The Five Orange Pips". Je l'ai donc lue, sachant que je ne suis pas une grande lectrice de Doyle. J'ai beaucoup apprécié Le Pacte des Quatre, abandonné A Study in Scarlet en raison d'un passage dans les grands espaces sur lequel je bloquais (oui pour moi, l'attrait de Holmes vient en grande partie de son lieu de résidence au 221B Baker street, je n'ai aucune envie de devoir ensuite partir dans la pampa pour suivre ses aventures... même si je sais que ce roman est censé être excellent et que je ne désespère pas de le lire enfin)... hormis ces deux lectures, seulement quelques nouvelles découvertes à l'adolescence et oubliées depuis. Bref, ma culture holmesienne reste à faire.

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries

Force est de constater que les aventures de Sherlock Holmes peuvent être passablement barbantes. Je gardais un souvenir très positif du Signe des Quatre, aussi bien du point de vue de l'intrigue que du ton adopté par l'auteur (beaucoup d'humour surtout). Ici, à partir d'une idée de départ extrêmement prometteuse, Doyle nous offre une nouvelle bâclée, qui se laisse lire mais ne présente pas un grand intérêt.

Dans The Five Orange Pips, alors que Watson séjourne quelques jours chez son ami Holmes au 221B Baker Street parce que sa femme est partie rendre visite à sa famille, la tempête fait rage dehors. Arrive un jeune homme, John Openshaw, venu chercher de l'aide auprès du célèbre détective. Il a passé son adolescence avec son oncle, revenu brusquement des Etats-Unis où il avait fait fortune en Floride. Suite à l'arrivée d'une lettre marquée par les initiales "K K K" et contenant cinq pépins d'orange, son oncle fait son testament, avant de mourir quelques mois plus tard, noyé dans un bassin d'eau peu profonde de son jardin. Un suicide pour la police. Puis c'est son héritier, le père de John, qui reçoit une lettre de menace semblable avant de faire une chute accidentelle, mortelle bien sûr. John se présente chez Holmes alors qu'il vient de recevoir lui-même la fatale lettre. Malheureusement pour lui, il décèdera la nuit-même de manière "accidentelle" lui aussi, Holmes n'ayant pas suffisamment anticipé les risques qu'il courait à se rendre seul à la gare en soirée.

Ayant compris que le cas avait un rapport avec le Ku Klux Klan (la tâche était ardue), Holmes fait quelques recherches qui lui permettent de lier les menaces et décès suspects à un bateau et à trois membres de l'équipage en particulier (car assez opportunément, il n'y a que trois Américains sur le bateau...!). Ses déductions ne sont tout de même pas fulgurantes et hormis un cours fait à Watson à propos du Ku Klux Klan, cette nouvelle coule comme un court fleuve tranquille, très tranquille. Holmes n'est certainement pas au mieux de sa forme (Doyle non plus). Hormis la lettre mystérieuse, il n'y a pas grand-chose à sauver de ce récit : une intrigue plus que mince, un Holmes fade et ennuyeux, nullement brillant... j'espère que d'autres nouvelles ont quand même un peu plus de consistance et permettent de retrouver l'humour que j'avais tant apprécié dans Le Pacte des Quatre !

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries

 

 

Arthur Conan Doyle, The Five Orange Pips (extrait de The Adventures of Sherlock Holmes), 1891

Article rédigé dans le cadre du rendez-vous "Sherlock Holmes, l'original et les produits dérivés ou Arthur Conan Doyle" pour le Mois anglais, et pour le challenge British Mysteries.

série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries série anglaise,série bbc,sherlock holmes,sherlock bbc,arthur conan doyle,the five orange pips,cinq pepins d'orange,l'effroyable mariee,the abominable bride,mois anglais,mois anglais 2016,british mysteries,challenge british mysteries

05/06/2016

Deborah Crombie, Meurtres en copropriété

crombie_meurtres en copropriete.jpegJe ne sais plus trop comment j'ai découvert Meurtres en copropriété de Deborah Crombie, ni comment j'avais pu passer à côté de ce livre il y a quelques années alors que des blogs que je suivais depuis longtemps en avaient parlé. Toujours est-il qu'avec un train de retard, je viens de lire le premier tome de cette série consacrée à deux enquêteurs, le superintendant (récemment promu) Duncan Kincaid et sa co-équipière, le sergent Gemma James.

Deborah Crombie est américaine (quand je la croyais britannique), mais ce roman est on ne peut plus anglais de par son cadre - le Yorkshire - et l'atmosphère - qui fait inévitablement penser à Agatha Christie malgré les années d'écart.

Duncan Kincaid prend enfin une semaine de vacances bien méritée à l'automne et se rend dans la résidence en copropriété d'un parent, qui n'a pas pu y aller comme prévu. Naturellement, Duncan compte bien profiter des lieux pleins de charme et de la région elle-même. C'est sans compter sur le hasard ou le destin : le lendemain de son arrivée, deux enfants retrouvent le corps du sous-directeur de l'établissement dans le jacuzzi. Duncan pense dans un premier temps rester en retrait de l'enquête, qui ne concerne pas sa juridiction. Mais face à l'incompétence crasse du responsable local de l'enquête, le superintendant va s'en mêler... d'autant plus qu'il a commencé à tisser quelques liens avec certains résidents. Comme dans bien des whodunits à huis clos, le premier meurtre sera suivi d'un autre et les soupçons vont commencer à peser sur tous les vacanciers.

J'ai passé un très bon moment avec ce roman, non pour l'excellence de l'enquête (bouclée brutalement et un peu facilement à la toute fin) mais pour l'ambiance réussie (un polar "cosy"). Duncan Kincaid est un héros attachant d'emblée et il est agréable de le suivre dans sa découverte du concept de résidence en copropriété, dans ses premières sorties et ses échanges avec les autres résidents, aux profils variés. Gemma James intervient assez peu et son personnage m'a paru assez lisse pour l'instant, sans que cela ne soit vraiment gênant compte tenu de son rôle très secondaire dans cette enquête. J'ai apprécié les quelques virées dans le Yorkshire, qui m'ont rappelé de jolis souvenirs de séjour et donné envie de découvrir d'autres lieux. Bref, vous l'aurez compris, c'est pour le voyage, le fringant superintendant et l'approche quelque peu surannée que j'ai trouvé mon bonheur avec ce livre, lu en deux jours. Il paraît que les enquêtes sont plus réussies par la suite. Je me laisserai peut-être tenter.

Lu dans le cadre de la LC "Meurtre à l'anglaise" du Mois anglais. Une lecture rentrant aussi dans le cadre du challenge British Mysteries.

3,5coeurs.jpg

 

 

318 p

Deborah Crombie, Meurtres en copropriété, 1993 

mois anglais 2014_4.jpg British mysteries 2016_2.jpg

01/06/2016

Mary Hooper, Velvet

hooper_velvet.jpgC'est avec un bon petit roman néo-victorien que je vais inaugurer mes chroniques de ce Mois anglais, cuvée 2016 ! J'avais prévu d'en parler plus tôt et de présenter un autre roman à la place mais finalement, quoi de mieux qu'un de mes genres favoris pour débuter notre traditionnel périple du mois de juin?

Londres, début du XXe (une association d'emblée prometteuse). Velvet a perdu sa mère et laissé son père détesté se noyer un soir où il la pourchassait. Elle travaille dans une blanchisserie, un métier très éprouvant physiquement, jusqu'au jour où une cliente lui propose une place chez elle. Elle va ainsi s'installer au domicile de Madame Savoya, medium très réputée intervenant dans des démonstrations publiques et recevant chez elle des personnes fortunées, en groupe ou lors de séances privées.

Velvet va ainsi découvrir le monde du spiritisme en devant la dame de compagnie de la jeune et belle Madame Savoya et, petit à petit, elle va intervenir auprès de la clientèle. La jeune fille est conquise par son nouvel environnement : par le charme de Madame Savoya, ses tenues raffinées et le sérieux avec lequel elle traite son don de spirite ; mais aussi en raison de l'autre assistant, le séduisant George, qu'elle ne semble pas non plus laisser indifférente.

Néanmoins, avec le temps qui passe, Velvet va commencer à remettre en question le sérieux des grands spirites de l'époque... jusqu'à douter de Madame Savoya elle-même.

Porté par des héros aux personnalités affirmées, ce roman jeunesse est un vrai régal pour qui s'intéresse à la thématique du spiritisme en Angleterre à l'époque où celui-ci était particulièrement en vogue. [Spoilers à la suite] Mary Hooper est partie de sa propre expérience des cercles spirites et, n'ayant jamais été convaincue du résultat, elle a choisi ici de mettre particulièrement en avant les anarques des mediums, les trucages employés et les moyens utilisés pour soutirer de grosses sommes à des clients en deuil. Mary Hooper s'est ainsi beaucoup documentée et conclut : l'information capitale fut sans doute que tous les médiums de l'époque ont été accusés d'escroquerie, à l'exception d'un seul (p317-318) [Fin des spoilers].

Si le spiritisme est le principal sujet, une autre thématique est abordée à travers le sort des enfants de filles mères, confiés à des nourrices coupables de négligences, voire de maltraitance ou de meurtres. Dans les notes à la fin de l'ouvrage, on signale une loi de 1864 stipulant que la responsabilité des enfants illégitimes incombait à la mère seule. Les réformes ont été lentes car les législateurs ne souhaitaient pas violer cette idéal victorien que représentait la sanctification de la famille (p 320).

Velvet est un roman passionnant que j'ai dévoré - impossible de me coucher avant d'avoir tourné la dernière page. Outre les personnages bien campés, les rebondissements de l'histoire de Velvet et l'ambiance générale très réussie, ce livre présente un vif intérêt sur le plan historique en retraduisant habilement l'époque. Mary Hooper s'est appuyée sur des recherches solides - dont elle nous fait part à la fin - et est parvenue à distiller avec à-propos tout au long du roman les informations obtenues. Un grand plaisir de lecture !

Merci encore Titine pour ce beau cadeau ! 

mary hooper,velvet,londres,editions les grandes personnes,challenge british mysteries,british mysteries,le mois anglais,mois anglais 2016,epoque victorienne,spiritisme,londres victorienneLu dans le cadre de la Lecture commune du Mois anglais et du Blogoclub de Lecture ayant pour thème " Londres". Et c'est également une nouvelle participation au challenge British Mysteries.

325 p

Mary Hooper, Velvet, 2011

mary hooper,velvet,londres,editions les grandes personnes,challenge british mysteries,british mysteries,le mois anglais,mois anglais 2016,epoque victorienne,spiritisme,londres victoriennemary hooper,velvet,londres,editions les grandes personnes,challenge british mysteries,british mysteries,mois anglais,mois anglais 2016,epoque victorienne,spiritisme,londres victorienne

12/05/2016

Challenge British Mysteries 2016-2017 : billet recap

British Mysteries 2016_01 copy1.jpg

Billets des participants :

Anne - Des mots et des notes

Billet de présentation

1 - John Lawton, Black-Out

2 - Jane Casey, Ceux qui restent

3 - M.C. Beaton, Agatha Raisin Enquête - La quiche fatale

4 - Arthur Conan Doyle, Etude en rouge

5 - M.C. Beaton, Agatha Raisin enquête - Remède de cheval

6 - Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles

7 - Patricia Wentworth, Le cabinet chinois

Cannibal lecteur

1 - Mark Frost, La liste des sept

2 - James Oswald, Le livre des âmes

3 - Ann Granger, La curiosité est un péché mortel

4 - F.R. Tallis, La chambre des âmes

5 - Jean-Pierre Croquet & Benoît Bonte, Sherlock Holmes – T7 – L’étoile sanglante [BD]

6 - André-Paul Duchâteau & Di Sano, Sherlock Holmes – T6 – Le rat géant du Sumatra [BD]

7 - André-Paul Duchâteau & Stibane, Sherlock Holmes – T5 – La bande moucheté [BD]

8 - Philippe R. Welté, Jack l’Éventreur – Le Secret de Mary Jane K.

9 - Ludovic Lamarque & Pierre Portrait, Je suis le sang

10 - Leah Moore & John Reppion, Sherlock Holmes – Tome 1

11 - Adam Nevill, Derniers Jours

12 - André-Paul Duchâteau & Stibane, Sherlock Holmes – T4 – Jack l’Éventreur [BD]

13 - André-Paul Duchâteau & Guy Clair, Sherlock Holmes – T3 – La béquille d’aluminium [BD]

14 - Tillieux & Will, Tif et Tondu – Tome 16 – L’ombre sans corps [BD]

15 - Annelie Wendeberg, Le Diable de la Tamise

16 - [Série] Penny Dreadful – Saison 1

17 - Philippe R. Welté, Le fantôme de Mitre Square – Annexe au livre « Jack l’Éventreur, le secret de Mary Jane K

18 - Jean-Pierre Croquet & Benoît Bonte, Sherlock Holmes – Tome 2 – La folie du colonel Warburton [BD]

19 - Croquet & Bonte, Sherlock Holmes – Tome 3 – L’ombre de Menephta

20 - Croquet & Bonte, Sherlock Holmes – Tome 4 – Le Secret de l’île d’Uffa

21 - Convard & Le Hir, Sherlock – Tome 2 – Les coquelicots du Penjab

22 - Convard & Le Hir, Sherlock – Tome 1 – Révélation

23 - Chanoinat & Marniquet, Les archives secrètes de Sherlock Holmes – Retour à Baskerville Hall

Cryssilda

Cyan

Billet de présentation

1 - Agatha Christie, Bienvenue au Club du Mardi / Le Club du Mardi continue

2 - Agatha Christie, Un Cadavre dans la Bibliothèque

3 - Agatha Christie, Le Vallon

4 - Agatha Christie, Une Poignée de Seigle

5 - Agatha Christie, La Troisième Fille

6 - Agatha Christie, Les Quatre

FondantGrignote

1 - Hampton Charles, Miss Seeton prend l'avantage

2 - Alan Bradley, Les Etranges Talents de Flavia de Luce

3 - Wilkie Collins, Secret Absolu

4 - M.C. Beaton, Agatha Raisin Enquête - La quiche fatale

5 - M.C. Beaton, Agatha Raisin enquête - Remède de cheval

6 - Agatha Christie, Associés contre le crime

7 - Hercule Poirot, Saison 13 [Série]

8 - Anne Perry, Half Moon Street

Lcath

1 - Peter Tremayne, La septième trompette

Les fils de Ju

Billet de présentation

1 - Anne Perry, L'Etrangleur de Cater Street

2 - Minette Walters, Le sang du renard

3 - Mo Hayder, Birdman

4 - Anthony Horowitz, La maison de soie

5 - PD James, La mort s’invite à Pemberley

Lou

Billet de lancement du challenge

Stephanie Lam, The Mysterious Affair at Castaway House (billet rétroactif)

Philippa Boston, The Sorceress (billet rétroactif)

Margotte

Billet de présentation

Marjorie - Chroniques Littéraires

Billet de présentation

Mes Madeleines Wordpress

1 - M.C. Beaton, Agatha Raisin enquête - Tomes 1 et 2, La Quiche fatale / Remède de cheval

Pati Vore

Billet de présentation

Purplevelvet

Billet de présentation

Ellis Peters, Série Cadfael, Tome 3, Le Capuchon du Moine

Sharon

SKTV

1 - "Quelques légendes urbaines de Londres" (d’après le recueil de Scott WOOD "London urban Legends, The Corpse on the Tube & other Stories")

2 - Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles

Yueyin

 

 Vous cherchez d'autres idées de lecture ? : Le billet recap des British Mysteries 2013-2014

British mysteries 2016_2.jpg

13/02/2016

Stephanie Lam, The Mysterious Affair at Castaway House

lam_mysterious affair castaway house.jpgL'année 2016 s'annonce riche en lectures heureuses si je continue sur cette voie... Après l'excellent roman Une Odeur de Gingembre et malgré une petite perte de vitesse à la lecture de L'extraordinaire voyage de Sabrina (roman jeunesse honorable néanmoins), j'ai ouvert un roman repéré il y a quelques mois sur les blogs anglo-saxons et reçu en cadeau à Noël : The Mysterious Affair at Castaway House de Stephanie Lam. Autant le dire de suite, c'est presque un coup de coeur.

Ce livre est un peut-être un peu trop rapidement classé dans la catégorie des « mystery novels » et pourrait laisser penser qu'il s'agit d'un thriller historique saupoudré d'un brin de paranormal – malgré les chroniques dans l'ensemble très enthousiastes, j'ai lu quelques avis plus mitigés de lecteurs qui justement avaient attendu ce type de roman et étaient restés un peu sur leur faim. Je dirais plutôt qu'il s'agit d'un roman historique campant avec succès deux époques, les années 1920 et 1960, dont les protagonistes finissent par voir leurs trajectoires respectives se croiser autour d'une maison enveloppée d'un certain mystère.

Dans les années 1920, le jeune Robert Carver se rend chez son cousin Alec Bray pour passer l'été dans sa maison en bord de mer afin de se remettre de soucis respiratoires sérieux. Il est le parent pauvre d'une famille habituée à vivre dans le luxe. Castaway House n'est qu'une « maison de vacances » mais domine pourtant toutes les autres maisons de la ville par sa taille et son élégance. Robert est heureux de retrouver un cousin qu'il idéalise et profite d'un été de camaraderie, dont l'insouciance est vite assombrie par l'humeur changeante d'Alec, son mariage scandaleux avec une actrice qui désormais le déteste, son penchant marqué pour l'alcool et ses mauvais investissements sur le point de le conduire à la ruine.

En parallèle, dans les années 1960, la jeune Rosie Churchill a quitté le domicile familial et abandonné ses études brusquement, élisant domicile à Castaway House. Quarante ans après, la somptueuse demeure a été mal entretenue et démembrée en de nombreux appartements plutôt miteux et mal chauffés.

Parmi les atouts de ce livre, une belle mise en perspective à travers l'évolution de la maison et de certains personnages sur quarante ans, les deux époques étant bien restituées, dans un cadre de station balnéaire plutôt original. Les protagonistes sont intéressants, même si j'ai préféré pour ma part les chapitres se déroulant dans l'entre-deux-guerres, un monde mêlant espoir et désillusion, élégance et subversion dans un environnement encore étriqué et soumis au respect d'un certain décorum. J'ai trouvé les personnages de cette époque un peu plus touchants mais aussi profonds, même si après quelques pages j'ai toujours repris avec grand plaisir la lecture des passages traitant de Rosie et des années 1960.

Un roman historique réussi, terriblement anglais... à conseiller sans hésiter aux amateurs du genre. On trouve un peu de tout en la matière, avec des intrigues parfois un peu faciles ou un style un peu décevant. Ce livre n'est assurément pas de ceux-là.

stephanie lam,the mysterious affair at castaway house,british mysteries,challenge british mysteries,challenge a year in england,angleterre,roman anglais,roman anglais années 1920,roman anglais années 1960

 

 

504 p

Stephanie Lam, The Mysterious Affair at Castaway House, 2014

(VF : L'Etrange Histoire du Manoir de Castaway)

british mysteries.jpga year in englant by-eliza1.jpg