Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2016

Anne Perry, Un Noël à New York

perry_un noel a new york.jpgParmi mes traditions de Noël, il y a celle qui consiste à lire le récit de Noël d'Anne Perry, parfois dans le train qui m'emmène en vacances, ou au pied du sapin. C'est avec un peu d'avance que je me suis plongée dans son dernier opus, afin de participer à une lecture commune dans le cadre du challenge British Mysteries.

Voilà ma première lecture d'Anne Perry hors période victorienne. Nous sommes ici en 1904. Jemima Pitt, la fille du célèbre couple d'enquêteurs, a plus de vingt ans - ce qui m'a causé un petit choc car ce personnage était resté une petite fille dans mon souvenir. Miss Pitt accompagne la jeune héritière Delphinia lors de son voyage transatlantique, alors que la jeune femme s'apprête à épouser le fils du partenaire en affaires de son père. Mariage d'amour qui a tout pour satisfaire les familles des deux promis, puisque cette union consacrera le partenariat des aînés, avec la naissance d'une nouvelle dynastie.

Jemima est à mille lieues de l'état d'esprit de Delphinia, qui est un peu bécasse et condescendante par dessus le marché. La fille du célèbre enquêteur a hérité de l'esprit indépendant de sa mère et a soif d'aventure. A leur arrivée, Jemima s'aperçoit du malaise entourant le nom de la mère de Delphinia, qui a abandonné sa famille des années plus tôt. Puis c'est au tour du frère aîné du futur marié de la mettre dans la confidence et de lui demander de rechercher avec lui la mère disparue, qui selon lui se trouve à New York.

Récit une fois de plus très court et vite avalé, plaisant mais sans plus. Pourtant, même si j'en arrive à la même conclusion au moins une fois sur deux dès lors que je lis un récit de Noël d'Anne Perry, j'ai toujours plaisir à retrouver cette ambiance spéciale. Pour être honnête, lorsque le crime s'est produit, j'ai pensé "espérons que la solution ne soit pas celle que j'ai en tête juste après avoir appris le meurtre", car je n'ai pas été bien loin dans mes réflexions. Et ça n'a pas manqué, j'ai résolu l'enquête au moment même où elle allait débuter - et je suis certaine que tout le monde en ferait de même. Pour le mobile, c'est un peu plus compliqué, c'est certain.

Il y a donc de vraies faiblesses au niveau du récit, mais j'ai tout de même passé un bon moment car j'ai aimé me balader dans New York et découvrir une Jemima Pitt adulte. Son histoire d'amour naissante avec un policier américain d'origine irlandaise ne passe pas inaperçue pour les lecteurs de la série Pitt : en entendra-t-on parler dans les autres volumes de la série ?

L'avis d'Anne (Des Mots et des Notes)

J'ai lu pas mal de titres de la série Charlotte et Thomas Pitt avant d'ouvrir ce blog. Voici les titres lus et chroniqués ici depuis :

Série Charlotte et Thomas Pitt :

Série Petits Crimes de Noël :

2,5coeurs.jpg

Anne Perry, Un Noël à New York, 2016

British mysteries 2016_2.jpg Logo_il etait quatre fois noel_Chicky Poo_2016.jpg

15/12/2016

Arnaldur Indridason, La cité des Jarres

indridason_cite des jarres.jpgIndridason, voilà un nom que j'ai souvent croisé au gré des blogs et en librairie. Mais, lisant davantage de polars historiques et de romans anglo-saxons que de polars nordiques, il m'aura fallu attendre le Mois nordique pour me décider à découvrir cet auteur islandais et son inspecteur Erlendur Sveinsson.

Tout débute avec l'assassinat d'un homme âgé dans son appartement de Reykjavik. Sur son corps a été laissé un curieux message : "Je suis LUI". Ce meurtre d'abord qualifié de "bête et méchant" va finalement donner bien du fil à retordre à Erlendur.

Ce roman m'a d'abord quelque peu déconcertée par une entrée en matière au rythme lent, avec un humour qui n'a pas tout de suite pris - à son collègue qui suggère d'établir le profil de la victime, Erlendur rétorque : "Son profil ? (...) Qu'est-ce que c'est que ça ? Une photo prise de côté ? Tu veux une photo de profil de lui ?" (p43). Erlendur, je demandais à voir... en matière d'enquêteur, je suis plus Ben Ross et Agatha Raisin que tout ce qui se rapproche d'un quinquagénaire sans vie sociale et à l'hygiène de vie douteuse.

D'emblée, je me suis sentie dépaysée en revanche, et ça, j'ai bien apprécié. Le fait d'établir si le meurtre a été perpétré en chaussettes ou en chaussures par exemple. La pluie. Des petits détails concernant les logements et modes de vie.

Puis le récit se développe, l'intrigue s'étoffe et peu à peu, les ramifications se multiplient pour nous livrer un récit haletant et original de par les thématiques abordées. Tout commence par le portrait de la victime, dont on découvre qu'il s'agissait d'un individu peu recommandable. Puis, de fil en aiguille, la génétique et la généalogie vont être au cœur de ce roman qui réserve des surprises au lecteur, surtout après un début si tranquille.

J'ai hâte de découvrir le tome suivant !

arnaldur indridason,la cité des jarres,editions points,islande,polar islandais,roman policier islandais,décembre nordique

 

 

328 p

Arnaldur Indridason, La cité des Jarres, 2000

challenge nordique.jpg

 

13/12/2016

Fiona Watt & Stella Baggott, Mon tout premier livre en tissu Noël

album-mon 1er livre en tissu noel.jpgOn craque pour les livres en tissu des éditions Usborne ! Nous avions déjà Mon tout premier livre en tissu bleu (billet à venir) mais un petit nouveau est venu rejoindre la collection de Mini Lou pour s'accorder à la saison : Mon tout premier livre en tissu, Noël.

Présenté dans une jolie boîte plastifiée semi transparente, cet album nous en met plein la vue avec ses couleurs parfois douces, souvent flashy.

20161204_160259.jpg

Photo Copyright MyLouBook

De façon classique avec les livres en tissu, il bruisse quand on le manipule, afin de participer à l'éveil de bébé.

20161204_160335.jpg

Photo Copyright MyLouBook

Noël est abordé à travers plusieurs thématiques de circonstance, ce qui permet également de faire découvrir cette période aux jeunes enfants. Pour l'instant, Mini Lou âgée de cinq mois se contente de saisir et triturer l'album, tandis que sa grande soeur le feuillette et commente les illustrations - même si elle est trop grande pour ce livre, Petite Lou aime bien le sortir de sa boîte et le regarder. Nul doute que nous le ressortirons l'année prochaine pour familiariser une Mini Lou alors âgée de 18 mois avec les traditions et objets de Noël .

20161204_160325.jpg

Photo Copyright MyLouBook

Un coup de coeur !

Merci aux Editions Usborne.

usborne.png

10 p

Fiona Watt & Stella Baggott, Mon tout premier livre en tissu Noël, 2016

Logo_il etait quatre fois noel_Chicky Poo_2016.jpg

11/12/2016

Fiona Watt & Simona Sanfilippo, Le voyage du père Noël

album_voyage du pere noel.jpgParmi les découvertes de Noël 2016, voilà un album qui n'est pas passé inaperçu auprès de Petite Lou !

Très épais, cartonné, il réserve aux petits lecteurs une surprise de taille puisqu'il contient quatre circuits faits pour accueillir le traineau du père Noël. On frotte la roue du petit jouet sur la table, on pose le traîneau à l'endroit indiqué et voilà le père Noël qui s'élance sur le livre et fait sa tournée, dans la montagne ou encore au dessus des maisons.

fiona watt & simona sanfilippo,le voyage du père noël,challenge christmas time,challenge il était quatre fois noël,challenge je lis aussi des albums,pere noel,album pere noel,editions usborne

Ludique, original, joliment illustré, extrêmement bien conçu... ce livre est une vraie réussite. Succès garanti auprès des enfants (et de leurs parents).

Merci aux Editions Usborne.

usborne.png

 4coeurs.jpg

 

10 p

Fiona Watt & Simona Sanfilippo, Le voyage du père Noël, 2016

Logo_il etait quatre fois noel_Chicky Poo_2016.jpg

09/12/2016

Mitsumasa Anno, Le Danemark d'Andersen

album_danemark andersen.jpgPour cette journée de Décembre nordique consacrée au Danemark, j'ai choisi l'album Le Danemark d'Andersen, découvert complètement par hasard à la médiathèque.

Cet ouvrage est le fruit de deux cultures, puisque l'on y retrouve un Danemark historique et littéraire dépeint par un artiste japonais. Si je pointe la nationalité de l'auteur et illustrateur, c'est que Mitsumasa Anno porte un regard respectueux mais très personnel sur l'oeuvre d'Andersen. 

Chaque double page est une nouvelle scène, parfois liée à la précédente par un chemin ou un détail... comme ce personnage à cheval qui se balade de page en page, quitte une île pour rejoindre la capitale et s'en aller en barque... je crois bien que c'est lui le prisonnier évadé, malgré une coupe de cheveux différente (petit défi posé aux lecteurs). A la fin, pour chaque scène se trouvent des explications de l'auteur. D'ailleurs, je parle de scène mais en réalité, c'est un plan large qui s'offre à nous et nous donne à voir plusieurs petites scènes simultanément, qu'elles se déroulent à proximité les unes des autres ou pas.

J'ai d'abord essayé de lire les explications correspondant à chaque page avant de vraiment reporter mon attention sur le dessin, mais j'ai éprouvé une certaine frustration en ne trouvant pas toujours le rapport entre le dessin et les contes évoqués, alors que d'autres mini-scènes m'interpellaient sans être commentées. Finalement, je me suis surtout concentrée sur les dessins, observant l'architecture, les détails historiques et les éléments originaux, avant de lire le commentaire correspondant. Je n'ai pas toujours trouvé le lien entre ce que j'avais vu et ces explications, mais j'ai trouvé l'exercice plus enrichissant dans ce sens. Et si les indications finales m'ont souvent laissée perplexe, elles m'ont donné envie de lire ou de relire certains contes en particulier. J'ai aussi beaucoup apprécié les cas où l'auteur nous invite au jeu, en indiquant avoir caché telle ou telle chose et en nous poussant à la rechercher (parfois au fil des pages).

On sent que Mitsumasa Anno apprécie vraiment l'oeuvre d'Andersen, qu'il s'est approprié celle-ci et a pris plaisir à créer un univers s'en inspirant. C'est un hommage original qui est ainsi rendu au célèbre auteur. Mais c'est aussi un beau livre en soi, avec des illustrations soignées, qui fourmillent de détails. En résumé, le fond, la forme et la philosophie de l'auteur m'ont convaincue. Une belle rencontre !

3,5coeurs.jpg

 

 

50 p

Mitsumasa Anno, Le Danemark d'Andersen, 2004

challenge nordique.jpgalbums2016.jpg

07/12/2016

Fiona Watt & Erica Harrison, La peinture magique 'Noël'

album_peinture magique de noel.jpgPremier coup de coeur de la saison avec cet album de peinture.

Celui-ci est livré avec un pinceau (sur le site de l'éditeur, une sorte de stylo qui n'est pas ce que nous avons avec notre exemplaire). Il suffit de tremper le pinceau dans l'eau puis de l'appliquer sur un dessin donné pour voir apparaitre des couleurs. Je pensais à l'origine qu'il suffisait peut-être de balayer la feuille avec la pinceau mais cela demande un peu plus de précision car chaque élément contient une couleur différente. Il faut donc peindre chaque élément séparément pour que les couleurs ressortent le plus nettement possible. Il est important de bien rincer le pinceau en changeant de motif, au risque de mettre un résidu de peinture foncée sur un élément qui aurait dû être plus clair.

20161125_173428.jpg

Sur le site de l'éditeur, il est indiqué que ce livre s'adresse aux enfants à partir de 5 ans mais Petite Lou qui n'a pas encore 3 ans a adoré et s'en est bien sortie. Je pense qu'à partir du moment où l'enfant commence à s'appliquer en coloriant sans déborder ou peu, il est prêt pour découvrir ce livre ! En effet, cet album de peinture magique demande un peu d'application mais est très bien conçu : même les petites imprécisions n'empêchent pas d'obtenir un très joli résultat.

20161125_184029.jpg

A noter également que les feuilles peuvent se détacher, si l'on souhaite accrocher une peinture ou pourquoi pas, en faire cadeau à Noël.

20161126_120712.jpg

Un must-have de Noël. Cet album nous a occupés pendant la plus grande partie d'un week-end et a permis également de passer de bons moments en famille, puisque rien n'empêche les parents de se prêter au jeu.

Dans le cadre du challenge Il était quatre fois Noël avec Chicky Poo et Samarian et du challenge Christmas Time de MyaRosa.

32 p

Fiona Watt & Erica Harrison, La peinture magique 'Noël', 2015

Logo_il etait quatre fois noel_Chicky Poo_2016.jpgchallenge il était quatre fois noël,fiona watt & erica harrison,la peinture magique 'noël',editions usborne

05/12/2016

Katarina Bivald, La Bibliothèque des Coeurs cabossés

bivald_La-bibliothèque-des-coeurs-cabossés.jpgJ'ai beaucoup hésité avant de lire ce roman de Katarina Bivald, D'un côté, le rapport aux livres et aux amoureux des livres m'attirait. De l'autre, je craignais un roman très léger, voire une bluette sentimentale, ce qui n'est pas ma tasse de thé en général.

Comme vous pouvez le constater j'ai finalement tenté ma chance et ne regrette pas le voyage.

Le récit commence par une situation assez improbable : jeune libraire suédoise au chômage depuis peu, Sara entretient une correspondance avec Amy, vieille dame vivant à Broken Wheel, bled paumé - voire mourant - de l'Iowa. Toutes deux ont en commun l'amour des livres. Sur l'invitation d'Amy, Sara débarque à Broken Wheel pour des vacances... mais elle arrive juste après le décès de son amie épistolaire. Qu'à cela ne tienne, les habitants de cette bourgade unie considèrent de leur devoir d'accueillir Sara comme leur invitée. Elle loge ainsi chez Amy, se voit attribuer un chauffeur personnel, ne peut jamais payer ses consommations ni ses achats. Se sentant redevable, Sara décide d'ouvrir une librairie avec les livres d'Amy, pour partager avec les habitants de la ville le bonheur de lire. Ce qui n'est pas gagné d'avance. En parallèle de tout cela, parmi le groupe d'habitants qui régentent la vie de leurs voisins ou se trouvent embarqués contre leur gré dans des plans divers et variés (souvent incongrus), se détache Tom, le bel Américain avec qui Sara est destinée à vivre une grande histoire - ce n'est pas vraiment un spoiler, c'est évident dès la première rencontre. En ce sens, le livre reprend des schémas bien classiques.

katarina bivald,la bibliothèque des coeurs cabossés,editions denoel,editions j'ai lu,challenge decembre nordique,challenge feel good katarina bivald,la bibliothèque des coeurs cabossés,editions denoel,editions j'ai lu,challenge decembre nordique,challenge feel good

Photos Copyright MyLouBook : un livre à lire au coin du feu ou dans son bain !

Voilà un "feel-good novel" qui se lit rapidement, facilement et avec plaisir. Mon exemplaire est constellé de post-its, qui concernent essentiellement les passages sur les livres, la lecture ou les lecteurs. Pourtant ce livre n'est pas parfait et tombe selon moi dans quelques travers des romans guimauve dont je ne raffole pas.

J'ai beaucoup apprécié la clique un peu ridicule qui entoure Sara à son arrivée à Broken Wheel, en dépit des clichés : la femme célibataire ultra impliquée à l'église et dans la ville, le couple gay, la matrone qui tient un snack... les scènes qui les concernent ne manquent pas d'humour et leurs projets fous, parfois grotesques pour la ville m'ont bien fait rire. En revanche, il faut bien l'avouer, je n'avais pas grand-chose à cirer de l'histoire d'amour naissante compliquée-mais-qui-doit bien-finir de Tom et Sara. 

En ce qui concerne les livres et la librairie, j'ai savouré l'atmosphère créée, l'hommage à la lecture, qui peut changer la façon de penser des lecteurs lorsqu'ils ont eu un déclic. Il était douillet d'entrer dans la librairie, d'imaginer ses rayonnages et de s'inviter sur le vieux fauteuil à proximité des piles de bouquins. L'éclectisme des lectures de Sara et Amy m'a également plu, même si quelques rares commentaires m'ont fait grincer des dents (Austen considérée comme de la bonne chick lit et un commentaire sur les classiques que je n'arrive plus à retrouver). De façon générale, c'est un livre fait pour dorloter les amoureux des livres et leur donner le moral. Cryssilda parlait de lecture "humaine et divertissante", ce qui résume très justement la chose.

Au final, j'ai passé un chouette moment avec ce roman mais ne sais pas encore si je me laisserai tenter par le deuxième livre du même auteur, qui m'a l'air de pencher dangereusement du côté chick lit et livre doudou un peu cliché... je ne suis pas sûre qu'il soit fait pour moi !

Lu dans le cadre de la LC Katarina Bivald du challenge Décembre Nordique et Challenge Feel Good de Soukee.

512 p

Katarina Bivald, La Bibliothèque des Coeurs cabossés, 2013

 challenge nordique.jpgfeel good02.png

 

03/12/2016

Paul Echegoyen & Amélie Vidélo, Les Dimanches de Romulus

album_Les-dimanches-de-Romulus.jpg

Avant de débuter mes billets de saison, nordiques et de Noël, je profite d'un week-end pour vous parler de dimanches... mais pas n'importe quels dimanches !

Romulus c'est mon chat. On passe tout notre temps ensemble, tous les jours, sauf le dimanche. Ce jour-là, moi, je m'ennuie... mais pas lui.

Voilà l'introduction de cet album très réussi, petite merveille graphique portée par un texte plein de péripéties... et de bonne humeur

Le narrateur, un petit garçon, passe toute la semaine avec son chat Romulus. Mais lorsque celui-ci part vivre sa vie le dimanche, il faut bien justifier ses absences par de formidables aventures, qui occupent les pensées du jeune garçon... dont on comprend qu'il a une imagination débordante. Au final, il partage avec nous ses rêveries pour faire de Romulus un héros. Si l'histoire est pleine de peps, le dessin l'est aussi et s'appuie beaucoup sur les contrastes, comme le montre bien la couverture (et encore, on ne le voit pas bien ici mais il s'agit d'orange fluo).

Un bel objet et un livre garantissant un vrai plaisir à la lecture. Une bonne idée de titre à rajouter sur la liste du Père Noël cette année !

Merci aux Editions
marmaille et compagnie.png

4coeurs.jpg

 

 

32 p

Paul Echegoyen & Amélie Vidélo, Les Dimanches de Romulus, 2016

albums2016.jpg

 

 

 

 

01/12/2016

Challenges de Décembre

Cette année, mon mois de décembre sera essentiellement rythmé par deux challenges :

challenge nordique.jpg

Décembre Nordique de Cryssilda. Pour l'instant j'ai lu trois romans et un album jeunesse, mais j'espère bien continuer mes lectures dans les semaines à venir ! Et pour continuer dans l'esprit nordique, un mini swap est en cours !

Logo_il etait quatre fois noel_Chicky Poo_2016.jpgchallenge decembre nordique,challenge il était quatre fois noël

Et de nouveau, le challenge Il était quatre fois Noël de Chicky Poo et Samarian...

challenge decembre nordique,challenge il était quatre fois noël

... ainsi que le challenge Christmas time de Mya Rosa.

Cette année, je profiterai surtout de ma participation à ces deux challenges pour présenter des lectures partagées en famille.

Bons challenges aux participants...

... et bon mois de décembre !

28/11/2016

Concours Agatha Raisin

mcbeaton_randonnee mortelle.jpg

J'ai le plaisir de vous proposer un nouveau concours Agatha Raisin dans le cadre du challenge British Mysteries, en partenariat avec les éditions Albin Michel que je remercie une nouvelle fois.

Plusieurs exemplaires du tome 4 Randonnée Mortelle sont en jeu. Que vous soyez déjà adepte ou que vous n'ayez pas encore croisé le chemin d'Agatha, n'hésitez pas à tenter votre chance !

Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de répondre à cette question :

Si vous aviez écrit Randonnée Mortelle, que serait-il arrivé à vos randonneurs ?

Vous pouvez multiplier vos chances de gagner en relayant ce billet ou si vous participez au challenge British Mysteries. Merci de bien penser à le signaler dans votre commentaire :o)

Vous avez jusqu'au 10 décembre pour participer.

Le gagnant sera désigné par tirage au sort.

Bonne chance à toutes et à toutes !

26/11/2016

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T3, Pas de Pot pour la Jardinière

mcbeaton_pas de pot pour la jardiniere.jpgC'est avec impatience que j'attendais de découvrir la suite des aventures d'Agatha Raisin... et avec grand plaisir que je me suis plongée dans le troisième tome de la série, Pas de Pot pour la jardinière.

Absente de Carsely pendant plusieurs mois de voyages exotiques mais solitaires, Agatha revient dans ses chères Costwolds. Si elle est accueillie chaleureusement par les villageois qui l'ont définitivement adoptée, une surprise bien déplaisante l'attend: son séduisant voisin James Lacey semble bien trop proche de la nouvelle venue au village, Mary Fortune. Une rivale bien agaçante : séduisante, fine cuisinière, membre de la société d'horticulture comme James, toujours prête à s'investir dans la vie de Carsely. Fidèle à son esprit de compétition, Agatha décide de se découvrir une passion pour les plantes afin de participer à une journée portes ouvertes des jardins. Mais voilà que des actes de vandalisme sont perpétrés dans les jardins des participants d'un concours de fleurs. Suivis d'un nouveau meurtre...

Il n'y a pas à dire, le tranquille village de Carsely n'est plus aussi paisible depuis qu'Agatha y a élu domicile. En peu de temps les meurtres se sont multipliés ! Mais passons l'invraisemblable et savourons ce nouveau tome, qui tient autant du roman doudou que du policier. Imaginez les meurtres de campagne façon inspecteur Barnaby, le tout pimenté d'une anti-héroïne quinquagénaire très attachante. Grande gueule, prête à mettre les pieds dans le plat, trapue, avec de "petits yeux d'ours", Agatha n'a rien d'un personnage lisse, mais c'est bien cela qui fait son charme et donne toute sa saveur à cette série. Troisième tome dévoré lui aussi... une série parfaite en cette saison morose ! Si vous ne connaissez pas encore Mrs Raisin, n'hésitez pas à la rencontrer ! Vous risquez fortement de l'apprécier (peut-être bien malgré vous) !

Merci aux Editions Albin Michel !

Et guettez les prochains billets de ce blog, une surprise vous attend !

3,5coeurs.jpg

 

 

246 p

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T3, Pas de Pot pour la Jardinière, 1994 

British mysteries 2016_2.jpg 

23/11/2016

La Nuit de Bébé Hibou (album)

album_nuit de bebe hibou.jpgEt voilà, c'est maintenant au tour de Mini Lou de trouver ses marques parmi les nombreuses bibliothèques qui lentement mais sûrement, gagnent du terrain sur notre home sweet home !

Voici un charmant livre pour bébés lecteurs (0 et +), La Nuit de Bébé Hibou (Twinkle twinkle little star pour la VO publiée chez Parragon, dans la collection Little learners - je ne trouve pas le site français ni l'auteur, je suis preneuse de l'info).

Jusqu'ici nous n'avions qu'un livre marionnette, que nous avions finalement assez peu lu à notre aînée. Je redécouvre le principe grâce à Hilde, avec cet album doux, tout en délicatesse. Une petite histoire permettant d'observer quelques scènes aux couleurs tendres, avec, au centre, une marionnette hibou mignonne comme tout pour animer l'histoire.

album_nuit de bebe hibou2.jpg

Un livre qui - comme ceux du même principe - permet de familiariser l'enfant à l'objet livre et à la lecture à voix haute, puis plus tard, d'introduire quelques notions et objets (jour et nuit, des animaux, la mer, les étoiles...). Amusée par la marionnette, Petite Lou s'y intéresse beaucoup et me demande de le lire à sa petite soeur en sa présence. Un très joli livre objet que l'on peut facilement associer à des moments de complicité avec son enfant. Un coup de coeur !

album_nuit de bebe hibou3.jpg

5coeurs.jpg

 

 

12 p

La Nuit de Bébé Hibou, 2016

albums2016v2.jpg

13/11/2016

Billet de clôture du challenge Halloween 2016

Ça y est, le challenge Halloween est terminé pour l'année 2016. Il est temps de ranger balais, pieux et tables tournantes pour quelques mois (jusqu'au challenge Walpurgis de Marjorie) ou une année ! Encore une fois, vous avez été nombreux à participer au challenge et à échanger avec nous. Un grand merci à vous tous ! J'ai d'ailleurs fait quelques découvertes que je me réserve donc pour l'année prochaine.

Cette année, par ici, le challenge Halloween aura été marqué par la lecture de nombreux albums (dont douze chroniqués ici):

splat the cat what was thatç.jpg Slinky_Malinki.jpg

album_scheffler-Pip and Posy- The Scary Monster-69214-3.jpg albums_baby lit_frankenstein.jpeg

album_emberley_va-t-en,-grand-monstre-vert.jpg album_emberly_bonne nuit petit monstre vert.jpg

album_1000 autocollants monstres et fantomes.jpg album_Room on the Broom.jpg

album_cherche et trouve halloween.jpg album_manoir hante.jpg

album_fais-toi-peur.jpg BD_petit poilu_maison brouillard.jpg

De deux nouvelles (dans les recueils suivants) :

- Charlotte Riddell, The Old House in Vauxhall Walk

- Daniel Corkery, The Eyes of the Dead

 - et un roman, Mary Reilly.

collectif_irish ghost stories.jpg collectif_virago book of ghost stories.jpg martin_Mary-Reilly.jpg

Deux mangas

manga black butler tome 1.jpg bd manga_black-butler-tome-2.jpg

Un billet gourmandise et tea time d'Halloween :

mary reilly tea time.jpg halloween tea time.jpg

Enfin, j'ai participé tout doucement au RAT a week (j'aurais aimé mieux faire...)

rat-a-week-halloween-2-copie.png

... organisé / Relayé deux concours :

album_long_club de l'epouvante.jpg album_jekyll and hyde marmaille.png

... et fait un tour à Disneyland Paris en période d'Halloween !

halloweendisney01.jpg

Merci encore à tous ainsi qu'à Hilde que j'ai le plaisir de retrouver chaque année autour de ce challenge !

See you next year !

halloween 2016 logo 2.jpg halloween 2016.jpg

11/11/2016

C. Fraipont & P. Bailly, Petit Poilu, T2, La Maison Brouillard

BD_petit poilu_maison brouillard.jpgLes vacances de la Toussaint ont été pour nous l'occasion d'initier Petite Lou aux joies de la bande dessinée ! Elle a découvert ces dernières semaines plusieurs albums Ana Ana (dont je vous parlerai prochainement) ainsi que le tome 2 de Petit Poilu, La Maison Brouillard. Autant de titres recommandés par une libraire enthousiaste qui m'a convaincue.

Petit Poilu est un jeune personnage qui, chaque matin, après son petit rituel quotidien (réveil, salle-de-bain, petit déjeuner, au revoir à sa maman) part, sans doute pour l'école, mais se trouve détourné de son chemin par d'incroyables aventures... avant de rentrer au bercail sain et sauf.

Ici, Petit Poilu fait route sous un grand soleil lorsque la brume apparaît. Il finit par se retrouver face à une maison pour le moins inquiétante, dans laquelle il décide d'entrer. Il est alors poursuivi par une souris fantôme, avant de rencontrer un vampire. Oui mais voilà, le vampire est tout déglingué: avec ses habits élimés et sa coupe de cheveux improbable, il est à mourir de rire ! Après quelques péripéties et beaucoup de courage, Petit Poilu finit par devenir ami avec le vampire.

Une très chouette surprise que cette BD, à destination des enfants mais sympa pour les parents également. Les dessins sont suffisamment expressifs pour suffire à la narration, alors que les auteurs ont choisi de ne pas insérer de texte. Et ça fonctionne très bien ! Pour les plus jeunes, voilà un excellent moyen de faire découvrir la bande dessinée, de montrer le sens de lecture, de faire prêter attention à des détails d'expression qui pourraient passer inaperçu mais ont beaucoup de sens, ou encore d'expliquer ce qu'impliquent certaines signes et codes du genre (pour signifier le mouvement par exemple). J'ai trouvé assez amusant de réaliser le nombre d'automatismes que l'on acquiert et qui nous semblent plus que des évidences, alors qu'en réalité c'est tout un monde étonnant qui s'ouvre au jeune néophyte.

Les dessins sont tendres et malicieux. Le scénario est assez dense, avec pas mal de rebondissements ; c'est un album qui ne s'adresse pas particulièrement aux très jeunes lecteurs mais il plait déjà beaucoup à Petite Lou qui n'a pas encore 3 ans. Elle en profitera sans doute davantage encore dans quelque temps. Un bon investissement !

Céline Fraipont (scénario) & Pierre Bailly (dessin), Petit Poilu, T2, La Maison Brouillard, bd jeunesse, challenge je lis aussi des albums, challenge halloween, challenge halloween 2016

 

 

32 p

Céline Fraipont (scénario) & Pierre Bailly (dessin), Petit Poilu, T2, La Maison Brouillard, 2011

logo 2016 bis.jpg albums2016.jpg

06/11/2016

Valérie Martin, Mary Reilly

martin_Mary-Reilly.jpgIl y a quelques années, j'ai découvert le film Mary Reilly avec Julia Roberts et John Malkovich, variation autour du roman L'Etrange cas du Docteur Jekyll & de Mr Hyde... sans savoir qu'il était adapté d'un roman. J'ai donc découvert ce dernier à l'occasion de sa publication aux éditions Phébus Libretto.

Tout le monde connaît plus ou moins l'histoire du docteur Jekyll, qui engage un assistant à la personnalité trouble. Inquiétant, mauvais, Hyde finit par commettre un meurtre. Mais chacun sait qu'in fine, Jekyll & Hyde ne forment qu'une seule et même personne.

Dans son roman, Valérie Martin choisit le point de vue d'une femme de chambre pour raconter cette histoire. Mary Reilly est une jeune femme de basse extraction qui a eu la possibilité d'être éduquée via une institution caritative. Fille d'un alcoolique qui la tourmentait et d'une mère vivant aujourd'hui dans la misère grâce à des travaux de couture, Mary est heureuse de la place qu'elle occupe chez le Dr Jekyll. Elle voit en lui un bon maître mais pas seulement : on s'aperçoit rapidement de sa fascination pour le docteur, dont elle guette chaque menue marque d'attention avec avidité. Certaines scènes entre eux sont empreintes d'un certain érotisme, dans la limite des barrières dressées par leurs positions respectives et leur sens moral élevé - au regard des normes de l'époque.

Mary consigne dans son journal son quotidien de femme de chambre et fait la part belle aux échanges avec le docteur. Jekyll est aperçu plus furtivement, de nuit ou dans le brouillard. Il est d'emblée présenté comme un personnage sinistre, dont la présence inquiète les domestiques, navrés de voir leur bon maître abusé par un individu aussi grossier.

La position privilégiée de Mary auprès du docteur lui permet d'avoir avec lui plusieurs discussions "de fond", et notamment des considérations sur la nature humaine. Elle ne se contente donc pas de simplement observer des faits, ce qui aurait pu conduire à une redite du roman de Stevenson. Valérie Martin n'opère pas seulement un changement de point de vue : Mary livre ses réflexions avec honnêteté mais ne vit pas uniquement à travers l'histoire de Jekyll & Hyde. Son passé douloureux ainsi que des évènements malheureux au moment du récit permettent de faire d'elle un personnage intéressant, non un simple témoin.

Le roman décrit bien également les relations entre domestiques ainsi que le quotidien de ceux-ci. Malgré quelques échappées (parfois sous la pluie ou le brouillard), j'ai eu l'impression de lire une sorte de huis-clos, tant l'atmosphère m'a semblé étouffante parfois, à force de voir Mary limiter ses sorties au perron et au bout de jardin entre la maison et le laboratoire (à l'exception du jour où elle dispose d'une après-midi de congé).

Un roman soigné, à recommander à tous ceux qui s'intéressent à l'époque victorienne et au roman de Stevenson. Il me reste à relire ce dernier pour comparer les scènes telles qu'elles sont décrites dans chacun des romans. 

Je vous recommande cet article très intéressant d'une enseignante anglo-saxonne, sur Reveries under the sign of Austen.

Lu dans le cadre d'une lecture commune avec : Pedro Pan Rabbit, Nahe et Titine.

3coeurs.jpg

 

 

250 p

Valérie Martin, Mary Reilly, 1990 (2016 pour la présente édition)

logo 2016 bis.jpgBritish mysteries 2016_2.jpg