Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2007

Challenge ABC 2007

medium_banner_blog.jpgIl y a deux mois de cela, j’ai décidé de faire une liste de mes résolutions 2007, écartant l’idée du Challenge ABC 2007 pour ne pas privilégier les lettres bizarres (Q, X…) au détriment de très bons livres s’ennuyant à mourir dans ma bibliothèque.

J’ai finalement trouvé amusant ce petit défi et, tâchant de faire se recouper quelques livres avec mon défi 2007 et de puiser essentiellement dans ma PAL et dans la bibliothèque familiale, je viens tout juste de finaliser ma liste du Challenge ABC 2007. (Admirez la sélection rigoureuse : il ne me manque que 3 livres pour relever mon défi !)

Effectivement, nous sommes en mars ! Mais après tout, pourquoi pas ? Voilà donc, amis lecteurs, les notes auxquelles vous pouvez vous attendre dans les mois à venir…
 
Littérature anglo-saxonne
Littérature asiatique
Littérature française
Littérature germanique
Littérature russe
Littérature espagnole 


ATWOOD Margaret, The Blind Assassin
BOULGAKOV, Le Maître et Marguerite
CUNNINGHAM Michael, Specimen Days
DOSTOIEVSKI Fedor, Les Frères Karamazov
EUGENIDES Jeffrey, Virgin Suicides
FITZGERALD, Tendre est la nuit

GOETHE, Les Souffrances du Jeune Werther
HESSE Hermann, La conversion de Casanova

INOUE Yasushi, Le Maître de Thé
JOYCE Graham, Lignes de Vie
KAWABATA Yasunari, Le Lac
LESSING Doris, The Grand-Mothers
MILLER Arthur, The Crucible
NIN Anaïs, The Four Chambered Heart

OGAWA Yoko, l’Hôtel Iris
PEAKE Mervyn, Titus d’Enfer
QUINT Michel, Effroyables Jardins
RUSSO Richard, Le Déclin de l’Empire Whiting
SCHNITZLER Arthur, Vienne au crépuscule
THACKERAY William, la Foire aux Vanités
UPDIKE John, The Witches of Eastwick

VIAN Boris, L’Arrache-Cœur
WHITE Edmund, Un jeune Américain
XINGJIAN Gao, La Montagne de l’Âme
YOURCENAR Marguerite, Souvenirs pieux
ZAFON Carlos, La Sombra del Viento

19:40 Publié dans Lou's world | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |

02/03/2007

Autorretrato

medium_pageturner.jpgIl y a un an, j’ai suivi un cours sur l’autoportrait en Amérique latine. Avant de débuter nos analyses, on nous a demandé de rédiger notre propre autoportrait. Il fallait être aussi créatif que possible et, malgré toutes mes premières idées, j’ai finalement jeté tous mes brouillons. Non seulement je ne les trouvais pas originaux, mais je ne me reconnaissais pas dans ces autoportraits. Puis un éclair de lucidité est arrivé à point nommé (ne jamais désespérer !) et j’ai écrit un texte qui me ressemblait. Voici le résultat !

Soy un libro, una novela de más de trescientas páginas. Cuento con centenas de párrafos y millones de letras.

Si algún día te apetece leerme, me encontrarás en un pequeño piso de la calle Fuencarral, escondida en una vieja estantería de madera de color oscuro. Cubierta de polvo, amarilleada por los rayos del sol madrileño que cada mañana me despiertan al atravesar las cortinas cerradas, me quedo tranquila, dormida con mis compañeros de papel, soñando no sólo con mis páginas ya llenas, sino con las que todavía quedan por escribir.

Soy mágica. ¡ Sí, de verdad ! No te creas que me parezco a esas novelas de encuadernación artificial y de papel helado expuestas en cincuenta ejemplares en las librerías del Corte Inglés. No, yo soy única. Que la gente me lea o no me importa muy poco. Nunca he experimentado la soledad de estas novelas perdidas en un almacén, tantas historias paralizadas que nunca cambiarán y que nadie jamás encontrará. Yo vivo con millares de historias. Lo que me hace especial, es que cada día me voy escribiendo, reinventándome a cada hora.

Soy una novela muy extraña. No tengo edad ni límites. Soy yo y soy todos. Las páginas que me componen están llenas de vidas, de lugares y de épocas. No importa que sean reales o ficticios. No importa que nadie nunca se entere, que viva sola con todas mis identidades, mis fantasmas olvidados y sus rasgos borrosos.

Entre mis líneas se encuentran seres queridos, los que veo cada día y los que se han ido a otras esferas, siempre formando parte de mis historias presentes y futuras. Entre mis párrafos se esconden lugares mágicos, paísajes encantadores, campos castellanos de color vivo, océanos de azul profundo, islas vírgenes donde llueven frutas tropicales. Los he contemplado todos millones de veces, con los ojos muy abiertos o con los párpados cerrados. Tampoco soy una novela paralizada por el tiempo. Viví en Londres en el siglo diecinueve y en Luisiana en varias épocas. Me quedé en palacios de toda clase, perseguida por fantasmas encadenados en Escocia, luchando con brujas en casas de azúcar en Alemania y buscando tesoros en viviendas oscuras y húmedas en el resto del mundo. Soy estas experiencias, estos lugares y estas personas. Juntos, son mi verdadera historia y mi propia personalidad.

En realidad, es difícil diferenciarme de los demás libros. Cuando uno me ve, nota en silencio : “este libro ha vivido”. Y con respeto – y, a veces, con cariño – me vuelve a poner con suavidad sobre mi estantería, como si mis páginas desprendieran un aura misteriosa, casi mística que le permitiera a uno ver que pertenezco a otro mundo. Sin embargo, soy un libro que se parece a los demás. Un libro de bolsillo con un dibujo a tinta china impreso en la encuadernación. Mi novela tampoco se diferencia de las demás. Mis verdaderas palabras se escriben en silencio, con tinta invisible.

Soy un libro y ya no se ve mi título. Soy una novela increíble, una mezcla de historias y de líneas que cuentan millares de vidas, incluso la mía propia. Soy compleja, por eso no se puede hablar de mí sin tomar en cuenta todos estos elementos que, no sólo no son ajenos a mí vida, sino que me componen y, una vez structurados, forman mi identidad. Describirlos es describirme. Me permite destacar mi personalidad y, al hacer el retrato más extraño, más irrealista que sea, describirme con fidelidad al subrayar lo que soy dentro, fuera de las miradas exteriores.

Nunca he tenido que describirme, hacer mi propio retrato. Sin embargo, si tuviera que hacerlo, así lo haría, porque llevo dentro de mí una inmensidad de imágenes, de caras, de palabras, de gestos y de músicas que remiten a lecturas pasadas o futuras y que, juntos, determinan lo que soy. Soy un libro.

 

14:40 Publié dans Lou's world | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |

18/02/2007

Au coeur de Paris

medium_village_voice.jpgCher lecteur,

Si tu aimes les promenades parisiennes, tes pas t’ont sûrement déjà conduit dans le Quartier latin… au gré du vent, tu as sans doute flâné le long du boulevard St Germain en songeant à tous ces écrivains qui avant toi avaient foulé les mêmes trottoirs. Comme toi, ils se sont peut-être arrêtés à ce vieux café où tu aimes siroter un café le temps d’une lecture.

Mais il est une chose que tu n’as peut-être pas encore faite. Peut-être n’as-tu pas bifurqué à gauche une fois arrivé à Mabillon. Ou peut-être es-tu passé près de la rue Princesse sans t’arrêter, marchant d’un pas pressé vers Montparnasse.

Pourtant, en tournant à gauche pour s’engager dans cette petite rue pittoresque et si authentique, tu aurais pénétré en plein cœur de ce vieux Paris que j’aime tant. Et là, au numéro 6, ton regard aurait été irrésistiblement attiré par la boutique la plus charmante qui soit.

medium_downstairs2.gifEncadrée de bleu, la vitrine abrite une série de livres anglo-saxons judicieusement choisis et présentés pour séduire un lecteur qui sent immédiatement ses sens parler, comme à la vue de délicieux éclairs au chocolat déployant leurs belles couleurs dorées.

Pousser la petite porte ancienne ajoute au plaisir que j’éprouve à chaque visite du Village Voice. On entre dans cette librairie en songeant à ce que devaient être toutes les librairies à l’époque de Fitzgerald et de Gertrude Stein. L’atmosphère, la gentillesse d’Odile Hellier et des autres vendeurs, les multiples présentoirs étalant devant nous leurs livres comme des offrandes si tentantes, tout contribue à faire de chaque visite au Village Voice un voyage bien agréable dans un monde à part.

Alors, ami lecteur, si toi aussi tu aimes la littérature anglo-saxonne et que tu as l’occasion medium_village_voice_03.gifd’aller dans le 6ème arrondissement, n’hésite pas à faire un saut au Village Voice, le temps de retrouver une librairie telle qu’on les aime…

Peut-être vous demandez-vous pourquoi je fais cette note si atypique… nous connaissons tous les grands magasins, commandons nos livres sur Amazon et, pour les Parisiens, passons à l’occasion chez Galignani ou Smith, rue de Rivoli, pour compléter nos emplettes et satisfaire notre soif de lecture. J’ai moi-même trop peu d’occasions de me rendre au charmant Village Voice dont je vous parle ici. Mais parce que j’aime cet endroit et souhaite que de tels petits paradis puissent continuer à exister pour le bonheur des lecteurs, j’ai pensé que vous faire découvrir cette librairie était le meilleur moyen de remercier le Village Voice pour les bons moments que j’y ai passés et surtout, pour les auteurs que j’y ai medium_village_voice_02.jpgdécouverts.

La lecture est un bonheur à partager !

 

 

Site : http://www.villagevoicebookshop.com/  

11/02/2007

And the winner is...

medium_200507_img_4.jpgChers Lecteurs, et en particulier, chers Lecteurs Compulsifs Anonymes…

Cette note s’adresse à votre démon tentateur, celui qui en ce moment même ricane doucement au creux de votre oreille et vous a poussé à effectuer un petit pèlerinage sur les blogs de lecteurs… ô rage ! ô désespoir !

Voici de quoi alimenter encore un peu votre PAL / LAL… impitoyable, j’ai décidé de passer outre l’abstinence générale et les patchs anti-rechute, pour vous pousser dans vos derniers retranchements, vous acculer à votre bibliothèque… et vous inviter à parler bons livres, meilleurs auteurs, coups de cœur, déclarations passionnées… ou menaces de mort et d’autodafé !

Mais j’entends déjà vos livres frémir et s’agiter… brûleraient-ils de savoir à quelle sauce ils vont être mangés ?

Voici donc ma petite question fort innocente en apparence (bien qu’indécemment cruelle pour les lecteurs acheteurs compulsifs multi-récidivistes) :

Quel est votre livre préféré ?

Ou plutôt, comme il est pratiquement impossible de répondre sans détour à cette question d’une importance cruciale pour l’avenir de notre planète, quelle est la lecture qui vous a marqué, récemment ou moins, et que vous aimeriez partager ?

Pamphlet, chronique, petit mot, lettre d’amour enflammée, bouteille à la mer… votre message est déjà attendu avec impatience par une foultitude de bibliothèques pourtant déjà pleines à craquer !

Livresquement votre,

Lou

07/02/2007

Lecteurs Compulsifs Anonymes

medium_diddle.JPG

 

Grâce à Hilde, je viens de découvrir un article sur les Lecteurs Compulsifs Anonymes qui devrait vous amuser. Pour l’article complet (enrichi de commentaires pour le moins audacieux), je vous invite à vous rendre chez l’auteur de cet article, sur http://meslectures.over-blog.com/article-5538113-6.html.

Les lecteurs aux appétits féroces ont deux tendances majeures souvent de nature pathologique : constituer une LAL et une PAL.
La LAL, cher visiteur innocent, signifie Liste A Lire. Il s'agit de la liste des livres que le lecteur  souhaite lire. Certains des plus touchés entretiennent des LAL de plusieurs pages. La PAL est, quant à elle, la Pile A Lire,  à savoir les livres achetés et en stand by dans la bibliothèque familiale (voire dans des cartons quand ladite bibliothèque n'y suffit plus).

Comme tu le constates, cher visiteur, ces deux symptômes nécessitent une prise en charge psychologique (en attendant que la médecine s'en préoccupe). Aucun structure officielle n'existant encore, l'une d'entre nous a évoqué la création d'une association des Lecteurs Compulsifs Anonymes (la LCA) afin de s'entraider.

Si tu te reconnais dans les symptômes décrits ci-dessus, n'hésite par à adresser ton bulletin d'adhésion à notre chère Présidente Allie et lis les quelques conseils présentés ci-dessous. Sinon, fuis avant d'être contaminé car ces maladies sont trèèèèès contagieuses !

PRECEPTES de la LCA


1. Eviter les librairies et les bibliothèques (je sais, c'est facile à dire, mais une fois sur place on est fichu alors il est plus facile de biaiser que de lutter une fois dans ces antres diaboliques !)

2. Militer pour la mise au point et le remboursement du patch "anti-achat/emprunt compulsif de livres" - idée d'Arsenik_

3. Relire tous les matins la phrase pleine de vérité de Lou : "le lecteur compulsif n'admet pas sur le moment son incapacité à lire tout ce qu'il a choisi..." (voire la broder/ décalquer/ graver sur son portefeuille)

4. Oublier de se justifier avec la phrase d'Oscar Wilde qui dit que : "Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder." Il peut se tromper ...

5. Arrêter de croire que sa PAL va diminuer. Il faut parfois faire le deuil d'idées fausses...

6. Ne pas participer à des concours de PAL qui flattent l'ego dans le mauvais sens en nous faisant croire que celui qui a la plus haute mérite des éloges alors que c'est seulement le cas le plus grave. Ne pas croire que parce qu'on n'a pas gagné, on est sauvé : rester humble !

7. Se faire accompagner avant d'entrer dans une librairie soit par un non-lecteur, soit par une personne que l'on connaît peu afin de ne pas oser se livrer à des débordements nuisibles à notre réputation (voir mon témoignage ici).

8. Sortir sans moyens de paiement (je sais que certains des cas les plus graves parmi nous penseront que l'on peut acheter des livres sans sortir de chez soi. Qu'ils évitent de contaminer ceux en rémission !)

9. Ne pas avoir de stylo ni de papier lors de sa tournée des blogs livres.

10. Relire sa LAL régulièrement afin de procéder à un toilettage : des titres notés sous le coup de l'impulsion peuvent ne plus nous faire envie quelques mois plus tard. Or si on traite ce problème au niveau de la LAL, on limitera les dégâts au niveau de la PAL, plus difficile à élaguer. Une fois les livres chez nous, on ose plus difficilement les mettre à la porte ...

22:35 Publié dans Lou's world | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |

14/01/2007

Résolutions 2007!

medium_libro3.jpg Une amie m'ayant demandé ma liste lectures 2007, j'ai décidé de mettre en ligne quelques résolutions prises avec conviction le 1er janvier... pour moi, l'intérêt de la chose est de voir si je respecte mes engagements, en partie, totalement, ou pas du tout... des prédictions ?

L'essentiel étant de lire ce qui me plaît quand j'en ai envie... mais espérons que cette petite liste vous donne envie de lire vous aussi... et de repasser à l'occasion sur ce blog !

 Livresquement votre,

 Une chroniqueuse acharnée

23:00 Publié dans Lou's world | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

23/12/2006

A word thief

medium_gromit_reading.jpg

 Chers lecteurs,

il est temps de célébrer Noël, chacun à sa façon...  famille, sapin, guirlandes, chocolats et cadeaux sont au rendez-vous et, parmi les cadeaux, des milliers de livres !

A cette occasion, une amie vient de m'offrir un ravissant marque-page pour peupler mes livres. Avec ce marque-page en forme d'échelle venait une carte qui disait ceci :

 "The story behind the bookmark"

 "A word thief"

" I am a great thief,

known throughout the world,

I scale this ladder to steal away books

With words like jewels"

 

En vous souhaitant de dérober aussi des trésors de lectures,

Votre fidèle chroniqueuse.

23:30 Publié dans Lou's world | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |