Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2018

M. C. Beaton, T9, Agatha Raisin and the Witch of Wyckhadden

m.c. beaton_t9_wyckhadden.jpg

Lu à l'origine pour le Mois anglais, le tome 9 de la série Agatha Raisin s'est avéré un bon cru. Suite à son enquête précédente dans le monde des coiffeurs, une aventure qui avait laissé notre héroïne partiellement chauve (suite à un shampoing à la crème dépilatoire), Agatha s'est enfuie sur la côte anglaise à Wyckhadden pour éviter que son cher James ne la voie défigurée. La voilà qui loge dans un vieil hôtel au luxe démodé, dans une station balnéaire vide, sous la pluie, avec pour seuls compagnons les résidents à l'année de l'hôtel, tous à la retraite. Ce petit groupe aux allures de Cluedo semble faire front contre la nouvelle, qu'ils invitent à leurs parties de scrabble mais tiennent à l'écart de toute discussion intéressante. En particulier lorsqu'il s'agit de commenter le meurtre de la sorcière locale, reconnue pour ses potions diverses et variées et ses dons de medium. Agatha ayant une fois de plus un lien direct avec l'affaire, elle ne tarde pas à faire connaissance avec la police locale, qui la suspecte. Agatha usera également d'un philtre d'amour pour tenter de séduire l'inspecteur local... sans croire à l'efficacité des décoctions de la victime.

Un opus réussi à plus d'un titre. Nous quittons les Cotswolds mais, s'il offre un peu de variété, le cadre reste délicieusement anglais. Un nouvel homme fait son entrée dans la vie de notre quinquagénaire en quête d'amour, ce qui ne nous empêche pas de retrouver l'exquis Sir Charles, tout aussi sans gêne et charmant que d'habitude... ainsi qu'un James contrarié, qui n'aime pas voir son ex-fiancée aussi indépendante et bien entourée. Jusqu'au bout, le doute subsiste quant aux pouvoirs de ladite sorcière : à chacun de trancher entre superstition et une approche plus rationnelle. Un tome qui permet à la série de se renouveler et apporte un nouveau souffle à la vie sentimentale d'Agatha, aussi chaotique soit-elle. En revanche, les précédentes aventures ne lui ont pas mis plus de plomb dans la cervelle et les amateurs trembleront une fois de plus pour leur enquêtrice de choc

Et pour retrouver Agatha sur ce blog :

3,5coeurs.jpg

 

 

262 p

M. C. Beaton, T9, Agatha Raisin and the Witch of Wyckhadden, 1999

British mysteries 2016_2.jpg  feel good01.png

Commentaires

j'ai hââââte d'y être ! :-) mais je n'y suis pas ! :-p

Écrit par : FondantGrignote | 01/09/2018

et bin tout un bien bon cru alors....mais faut lire les autres pour suivre didonc...;)

Écrit par : rachel | 01/09/2018

@ FondantGrignote : où en es-tu dans la série ? Je suis en train d'attaquer le 11e après avoir lu le 10e pendant mes vacances italiennes.

@ Rachel : oui comme l'intrigue n'est pas le principal intérêt je trouve que ça ne vaut pas trop le coup de les lire dans le désordre. Ce qui compte surtout c'est l'ambiance et l'évolution des personnages.

Écrit par : Lou | 02/09/2018

Pfiouh ! Tu en lis beaucoup des Agatha Raisin :) je t'avoue que j'ai saturé au bout de 4 :p Mais je pense que j'y reviendrai :)

Écrit par : Chicky Poo | 02/09/2018

@ Chicky Poo : le 4e n'était pas le meilleur même si on rencontre Sir Charles qui deviendra un personnage récurrent. La fin avec James m'avait surprise (du grand n'importe quoi). J'ai bien accroché aux tomes suivants même si j'ai un peu moins apprécié le tome 6 se déroulant à Chypre. C'est toujours un peu la même chose mais je suis contente de retrouver les personnages et l'ambiance.

@ Rachel : et ça semble se confirmer avec le tome suivant que j'ai attaqué hier soir !

Écrit par : Lou | 02/09/2018

oui effectivement cela reste Agatha et sa vie trepignante....qui reste le plus palpitante dans cette serie

Écrit par : rachel | 02/09/2018

Écrire un commentaire