Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2018

Collectif, Les Avatars de Sherlock Holmes

collectif_Les-Avatars-de-Sherlock-Holmes.jpgDifficile de résister aux belles couvertures de la collection consacrée à Sherlock Holmes par les éditions Rivage / Noir. J'ai encore beaucoup à apprendre sur Holmes mais, comme toute amatrice de l'Angleterre qui se respecte, j'ai toujours été attirée par ce personnage que l'on connaît souvent davantage à travers les adaptations que par les romans et nouvelles d'origine - Le Chien des Baskerville mis à part.

Les Avatars de Sherlock Holmes réunit une série de pastiches de la fin du XIXe / 1ère moitié du XXe, comptant parmi leurs auteurs James M. Barrie, A. A. Milne ou encore P.G. Wodehouse. C'est donc la curiosité qui m'a poussée à découvrir ces courtes nouvelles assez inégales.

James M. Barrie, "Une soirée avec Sherlock Holmes" : texte relativement amusant où le narrateur dit avoir demandé à rencontrer le grand Sherlock lors d'une soirée, pour le battre à plate couture sur son domaine d'excellence, soit sa capacité à deviner "d'un seul coup d'oeil le menu de votre dîner du jeudi précédent".

P.G. Wodehouse, "Extraits du carnet d'un détective" : dans un club de gentlemen, un homme explique comment il a démasqué Holmes, qui serait en réalité un criminel. Il déroule son raisonnement totalement tiré par les cheveux. C'est là que réside l'humour mais venant de cet auteur on aurait pu s'attendre à plus drôle. Where is Jeeves ?! Le seul trait d'humour qui m'ait arraché un sourire figure à la première page.

E.F. Benson et Eustace H. Miles, "Le Retour de Sherlock Holmes" : voilà qui me rappelle les récits Mapp & Lucia repérés pour la première fois en visitant la maison de Henry James à Rye, j'aurais sans doute mieux fait de commencer par là ! Un texte où l'on découvre que Sherlock n'a pas disparu dans les chutes à cause de Moriarty, mais qu'il a fui Watson car il ne le supportait plus. Heureusement, il revient pour le meilleur et pour le pire, en disant "il y a en vous quelque chose qui l'emporte sur tout cela, je l'ai compris (il vient de dresser la liste de ses défauts). C'est votre incomparable médiocrité d'esprit et de style, qui se trouve être le médium le plus adapté pour narrer mes aventures, car il laisse l'esprit du lecteur entièrement libre pour suivre ce que je fais."

A. A. Milne, "L'enlèvement de Sherlock" : quelques pages qui, à vrai dire, ne méritent pas que l'on parle d'elles. La finesse du texte se résume à sa touche finale, "[Moriarty] n'existe pas, dit-il. C'est juste une marque de porridge". No comment.

John Kendrick Bangs, "Une énigme pragmatique" : Les capacités de déduction du grand détective sont tournées en ridicule à travers un Holmes très pompeux qui explique à Watson tout ce qu'il sait de ses faits et gestes récents... en s'appuyant sur des observations sans queue ni tête puisqu'ils ont passé tout ce temps ensemble et que sa capacité de déduction n'a rien à voir là-dedans. Agaçant. A noter au passage quelques moqueries concernant les étudiants américains ("des joueurs de football s'engageant pour un parcours de quatre ans dans une institution savante") et Henry James, que personne ne comprend.

Stephen Leacock, "Tiré par les cheveux" : une bonne ouverture : "A présent, le mystère avait atteint son apogée. Premièrement, l'homme avait, sans nul doute possible, été assassiné. Deuxièmement, personne n'aurait pu le faire, c'était absolument certain." Une histoire courte à l'humour un peu sommaire, mais l'absurde fait davantage sourire ici que dans la plupart des textes précédents. Holmes compte identifier un coupable en recherchant le propriétaire d'un cheveu retrouvé sur le lieu du crime. Après avoir passé les rues au peigne fin, il jette son dévolu sur un homme à casquette qui s'avère être chauve et Holmes, plutôt que de reconnaître son erreur, déclare que l'homme n'en était pas à son premier forfait.

Robert Barr, "Le Mystère de Pegram" : Holmes accepte de résoudre un mystère qui passionne tout Londres, celui d'un homme retrouvé mort dans le compartiment d'un train dans des circonstances inexpliquées. A partir de déductions et de calculs, Holmes conclut à un suicide et retrouve l'arme (que le suicidé a jeté par la fenêtre...). Grâce à lui, la police retrouve les propriétaires de l'arme et, officiellement, les vrais coupables... Un texte un plus abouti, sans être renversant.

Robert Barr, "L'affaire du second butin" : Où l'on découvre le triste sort réservé à Holmes. Un Holmes bête comme ses pieds, il faut bien l'avouer. Ce texte, comme le précédent, est un peu au-dessus du lot.

Vous l'aurez compris, ce recueil présentera probablement davantage d'intérêt aux collectionneurs, qu'ils soient holmesiens ou férus de littérature anglo-saxonne. Une curiosité, sans plus.

2,5coeurs.jpg

 

 

139 p

Collectif, Les Avatars de Sherlock Holmes, 2015 (textes : Fin XIXe - 1ères moitié XXe)

British mysteries 2016_2.jpg

20/01/2018

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T6, Vacances tous risques

mc beaton_t6_Vacances-tous-risques.jpgL'été dernier, j'ai accompagné mes vacances d'un livre de circonstance avec Vacances tous risques, le 6e tome de la série Agatha Raisin. Je n'ai pas pris le temps d'en parler ici mais, venant d'achever la lecture du tome 7, je me suis sentie un peu obligée de rédiger quelques lignes sur le précédent opus.

Dans cette nouvelle aventure de notre quinquagénaire forte en gueule et détective amatrice, tout commence par un bilan bien triste de la vie sentimentale d'Agatha. Ceux qui ont déjà lu la série savent qu'elle devait épouser son voisin James Lacey (une relation qui s'était nouée tellement rapidement qu'on avait un peu de mal à y croire...), mais que celui-ci ne voulait plus entendre parler d'elle depuis qu'il avait découvert qu'elle n'était pas veuve comme elle le prétendait. "Heureusement", le tome 5 était là pour arranger les choses puisque le mari disparu se faisait assassiner après avoir refait brièvement surface. Bref, après cet épisode, James met les voiles.

C'est à Chypre qu'Agatha va le retrouver. Elle se retrouve rapidement mêlée à un groupe de touristes mal assortis, entre un couple de snobs et des parvenus très vulgaires dont elle ne comprend pas la proximité. Evidemment, comme le veut la tradition raisinesque, un meurtre a lieu. Agatha va profiter de sa proximité au sein de ce groupe pour enquêter tout en croisant le chemin de James... mais aussi celui de l'aristocrate Sir Charles Fraith, avec qui elle aura une petite aventure. 

Je suis devenue une inconditionnelle des aventures d'Agatha Raisin, pour l'ambiance doucement surannée, l'héroïne atypique et les errances à travers les Cotswolds, qui me permettent d'y retourner par procuration. Ce dernier aspect m'a manqué, même si je trouvais intéressant de découvrir Chypre dans les années 1990. Mon souvenir s'est un peu estompé. Pas un coup de coeur, mais il vaut mieux passer par là pour continuer le reste de la série.

3coeurs.jpg

 

 

286 p

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T6, Vacances tous risques, 1997

British mysteries 2016_2.jpg

06/01/2018

Lancement du British Mysteries Month / 3e édition du Challenge annuel British Mysteries

British mysteries 2016_2.jpg

Ça y est, c'est décidé, je me lance de nouveau dans l'aventure du challenge British Mysteries ! C'est un challenge qui me tient particulièrement à coeur mais dont je voulais faire évoluer un peu le format. J'espère que vous aurez envie de vous joindre à moi, pour un, deux ou de nombreux billets.

Amoureux de l'Angleterre, amateurs de detective stories et de mystères (sur)naturels, ce challenge est pour vous !

*****

De quoi s'agit-il ?

Le cadre géographique : Angleterre, Ecosse, Pays de Galles ou Irlande (nord et sud).

La thématique du challenge : Les mystères britanniques et irlandais

- Detective stories contemporaines, policiers vintage et historiques 

- Essais, documentaires ou tout autre support traitant de meurtres non résolus (Jack the Ripper, l'affaire Caroline Luard, Madeleine Smith... - je vous recommande d'ailleurs la collection de BD " A Treasury of Victorian Murder") 

- Toute histoire ayant sa part de mystère, d'obscurité, voire, de surnaturel : ghost story, monstre du Loch Ness et autres légendes, maisons mystérieuses, portraits de mediums, le culte du deuil à l'époque victorienne...

- Tous les types de billet sont acceptés : 

  • Chroniques en rapport avec la littérature, la littérature jeunesse, les séries, films, BD, documentaires...
  • Présentation de documentaires écrits, audio et vidéo, d'essais, d'articles
  • Reportages, photos et récits de voyage :
    • Photos de maisons ou lieux dits hantées ou d'apparence étrange / de lieux tels que le Loch Ness / cimetières
    • Si vous avez effectué certains Ghost Tours dont raffolent nos amis d'Outre-Manche, suivi le Jack the Ripper Tour, visité les coins les plus obscurs d'Edimbourg... vos reportages et récits de voyage sont attendus avec impatience!

Les catégories :

Vous n'êtes pas obligés de choisir avant de débuter le challenge.

Esprit es-tu là ? : Manifestations sporadiques et inattendues, effet garanti - entre 1 et 5 participations.

Détective de Scotland Yardentre 6 et 10 participations, vous êtes devenu un limier expert.

Gardien de Highgate Cemetery : 11 participations et plus. Des histoires sombres, vous en avez vu passer depuis que vous détenez les clefs du célèbre cimetière. Aujourd'hui vous avez décidé de pousser pour nous quelques portes aux secrets bien gardés. 

*****

Dates du challenge : 

Jusqu'à fin décembre 2018 pour cette 3e édition.

Et en parallèle, je vous propose de nous retrouver sur une période plus courte, au mois de mars, avec un mois British Mysteries où nous pourrons prévoir des LC et échanger à la manière des challenges tels que le Mois anglais, ou encore le Mois italien au sein du challenge annuel Il Viaggio.

*****

Vous pouvez vous inscrire à la suite du billet ci-dessous, pour le challenge annuel ou / et le mois British Mysteries. Vous pouvez aussi vous inscrire au challenge annuel et participer a posteriori au mois thématique.

Vous pouvez aussi rejoindre dès maintenant le groupe facebook du challenge. Vous pourrez y mettre en avant vos lectures, partager des liens vers des articles, proposer des LC... ou tout simplement papoter.

Au passage, n'hésitez pas à proposer de nouveaux logos, vous avez toujours de superbes idées pour enrichir la "logothèque" des mois thématiques... je serais ravie de découvrir vos créations !

*****

Pour vous donner quelques idées :

Le recap de la 1ère édition 

Le recap de la 2e édition

*****

Don't be afraid ! Come in !

Sorry about the spiderwebs and those dreadful draughts...

Welcome to my humble abode...

British Mysteries 2016_01 copy1.jpg