Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2017

Isabelle Collombat, Emma et la Japanische Mangaka

collombat_emma japanische mangaka.jpgRepéré par hasard à la médiathèque, Emma et la Japanische Mangaka fait partie de la collection Tip Tongue des éditions Syros, qui propose une nouvelle façon d'appréhender les langues étrangères. Le principe est pour le moins étonnant, voire un peu déconcertant. Il s'agit de romans principalement rédigés en français au début, avant l'introduction progressive de phrases dans une autre langue.

Le sujet de ce roman : la jeune Emma prend le train pour Leipzig avec son père, qui lui a obtenu des places pour assister à une rencontre avec une mangaka qu'elle adore. Mais, une fois arrivés, Emma oublie le sac contenant ses livres dans le train et, en voulant les récupérer, son père se retrouve coincé et part à Dresde. Emma doit donc se débrouiller toute seule pendant quelques heures.

Le titre mis en avant à la médiathèque proclamait "Lire l'allemand devient naturel!" et, comme je projette de lire en allemand depuis des années mais n'ai jamais terminé une seule lecture, j'y ai vu l'occasion de relever pour une fois mon défi. Et, qui sait, de me motiver pour d'autres lectures allemandes. Il existe aussi des titres en anglais et en espagnol, pour deux niveaux ("je découvre" et "j'ai commencé" la langue en question).

J'ai bien aimé l'idée a priori un peu farfelue de cette collection, même si j'étais un peu dubitative à l'origine. Cette lecture a eu le mérite de me rassurer sur ma capacité à lire des histoires assez basiques en allemand. J'ai sans difficulté compris tout le texte en m'appuyant sur le contexte pour deviner les quelques mots inconnus. Au début, Emma passe son temps à décortiquer les phrases. Le procédé est un peu lassant mais permet de mettre le lecteur en confiance ; ça me parait plutôt bien vu pour des personnes qui ont surtout eu une approche scolaire de la langue jusque-là. A vrai dire, cela fait un moment que j'applique la même technique donc ça ne m'a pas apporté grand-chose (j'ai un allemand "de débrouille", ayant surtout appris sur le tas, sans les bases grammaticales classiques qui me font défaut). Au final j'ai retenu quelques mots, je vais d'ailleurs relire plusieurs passages avant de rendre mon livre afin de bien me mettre en tête le vocabulaire nouvellement acquis !

Sur le fond, l'histoire se laisse lire même si elle est davantage destinée à un public adolescent. Ce qui a suscité mon intérêt, c'est le cadre choisi, puisque Leipzig, je connais bien ! J'ai pris plaisir à visualiser la jolie gare, à imaginer l'ICE repartir vers Dresde, pénétrer dans le très beau café (qui n'est pas une librairie, sauf si j'ai loupé un changement majeur), parcourir les rues du coeur historique et finalement, aller à ce salon du livre (Buchmesse) dont j'entends parler depuis longtemps et que je me promets de voir le jour où je serai capable de lire des romans en allemand. Ce livre est un premier pas, petit, certes, mais c'est un début !

Une piste intéressante pour les enseignants qui voudraient conseiller des titres à leurs élèves, et une lecture à recommander à tous ceux qui veulent progresser en s'amusant.

3coeurs.jpg

 

 

103 p

Isabelle Collombat, Emma et la Japanische Mangaka, 2016

Commentaires

@ Rachel : ça apprend surtout le méchanisme de la langue (ou le raffraîchit la mémoire). Et je pense que le vocabulaire que tu apprends est plus facile à retenir car il est en contexte et il n'y en a pas trop d'un coup. C'est pas mal pour se mettre en confiance aussi.

Écrit par : Lou | 29/01/2017

oui mais on devine alors est-ce qu'on apprend vraiment ?
en tout cas si cela peut fonctionner...;)

Écrit par : rachel | 11/02/2017

On a acheté deux en bibli pour l'anglais, mais ils ne rencontrant pas tellement de succès, sans qu'on ne comprenne vraiment pourquoi :/

Écrit par : Chicky Poo | 11/02/2017

ohhh alors une bien bonne methode d'apport....;)

Écrit par : rachel | 11/02/2017

@ Chicky Poo : je n'aime pas trop la couverture pour ma part, peut-être que ça peut jouer pour un public adolescent ?

@ Rachel : oui, ce n'est pas mal et c'est original comme méthode !

Écrit par : Lou | 11/02/2017

Écrire un commentaire