Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2015

Kazuo Iwamura, L'Hiver de la famille Souris

album_hiver famille souris.gif

Voilà une autre lecture parfaite pour vos petits cet hiver ! Je suis tombée sur cet album un peu par hasard puis en le lisant, de vieux souvenirs sont remontés à la surface et j'ai réalisé que j'avais adoré cet album quand j'étais petite. J'avais complètement oublié le titre ou la couverture mais c'est en voyant une planche avec la famille Souris prête à jouer aux petits chevaux que j'ai reconnu les pions et que, d'un seul coup, je me suis souvenue de mon ancien enthousiasme pour ce livre.

La famille Souris est bien au chaud chez elle au coeur de l'hiver, dans un foyer si douillet qu'on aimerait bien y trouver une petite place nous aussi ! Les femmes font la cuisine et préparent des chaussons à la fraise. Les hommes bricolent, fabriquent des luges et des pions pour jouer aux petits chevaux (pour le choix des activités de chacun n'oubliez pas que l'album date des années 1980). Le petit Benjamin promène son camion et cherche des objets à livrer (même s'il en chaparde aussi à cet effet). Nous partageons les activités conviviales de cette famille qui passe de si bons moments ensemble. Puis les Souris sortent profiter de la neige...

Un bel album sur la famille, l'hiver, le partage et les petits détails qui font de la vie ensemble une réussite. Sans doute parce que j'ai lu cet album avec un regard d'enfant, je me suis attachée à cette famille Souris au point de feuilleter plusieurs fois l'album après relecture. J'ai découvert qu'il existe un album Les Quatre Saisons de la famille Souris que j'ai bien envie d'offrir à Baby Lou quand elle aura poussé encore un peu.

4,5coeurs.jpg

 

 

30 p

Kazuo Iwamura, L'hiver de la famille Souris, 1985

albums2015.jpeg

28/01/2015

L'Hiver de Pélagie

album_pelagie en hiver.jpgPélagie est une sorcière qui déteste l'hiver. Elle vit dans un immense manoir biscornu comme je les adore mais sa vie est gâchée par le froid, la neige et le ciel gris. Elle cherche alors dans son grimoire une formule magique qui pourrait mettre un terme à tout cela. La solution est vite trouvée et grâce à elle, le soleil brille sur sa propriété. Sauf que les inconvénients ne manquent pas, à commencer par les gens qui colonisent son jardin pour se dorer la pilule en plein hiver. Au final, l'hiver ce n'est pas si mal si l'on reste au chaud avec un bon chocolat à portée de main !

album-WINNIE-IN-WINTER-1.jpg

album2-WINNIE-IN-WINTER.jpg

Source : Winnie the Witch

Je cherchais un album tout indiqué pour la saison et celui-ci m'a beaucoup plu. L'histoire est sympathique mais ce sont surtout les illustrations qui valent le détour. Elles fourmillent de détails et plairont à ceux qui aiment les ambiances loufoques, les grandes bicoques un brin mystérieuses et les gentilles sorcières avec toute leur panoplie, bestioles y compris. On sent de suite la touche British dans les illustrations de Korky Paul, qui a remporté un certain nombre de Prix pour ses albums.

En anglais, l'album s'intitule Winnie in Winter. Dommage que le prénom n'ait pas été conservé lors de la traduction.

4coeurs.jpg

 

 

28 p

Korky Paul & Valérie Thomas, L'Hiver de Pélagie / Winnie in Winter, 1996

l'hiver de pelagie,korky paul,valerie thomas,winnie in winter,editions milan,albums jeunesse,sorciere,hiver,editions milan

24/01/2015

William Goolrick, La Chute des Princes

goolrick_CHUTE-DES-PRINCES_414.jpegJe suis loin d'être venue à bout de ma PAL de la rentrée littéraire de septembre, mais une lecture m'aura vraiment marquée en fin d'année dernière, à savoir La Chute des Princes de Robert Goolrick.

Il y est question d'un ex-trader aujourd'hui libraire chez Barnes & Nobles. Notre narrateur vit seul et chichement, aussi, lorsqu'il nous décrit la fin de ses études, son stage et sa prodigieuse ascension sociale, on se demande toujours quand et comment se produira sa chute.

Le lecteur plonge dans le New York des années 1980 et ressent de suite l'intensité de cette décennie, vibrante, flamboyante, excessive mais aussi égoïste et impitoyable. D'un côté le boulot, l'entraînement avec le coach personnel à 6 heures du matin, la limousine de la firme, les journées à rallonge et la compétition poussée à son extrême ; de l'autre, les soirées avec les collègues, les mauvais restos hors de prix, les beuveries, les rails de coke, le sexe dans des endroits glauques (des toilettes, un coin de rue) avec des inconnu(e)s, les quelques rares heures de sommeil. Sur le plan matériel, on passe du studio miteux de l'étudiant à de splendides appartements refaits entièrement par l'architecte ou le décorateur branchés du moment. Les costumes valent plusieurs milliers de dollars. Si quelque chose coûte vraiment trop cher, alors il devient indispensable. Les week-ends, on file à Las Vegas ou Miami claquer son argent dans des fêtes. Se succèdent sans cesse les filles (qui n'auront jamais de vraie carrière, même lorsqu'elles sont plus intelligentes). Parfois des prostituées. Sans parler des discussions où chacun se vante d'avoir eu l'expérience la plus osée, la plus bizarre (par exemple d'avoir eu des relations sexuelles avec un animal ou d'avoir été la cause d'un suicide). Car c'est une génération pour qui tout est permis. Et pour qui l'argent est la seule valeur qui soit. Dépenser, c'est le but de leur vie.

Au fur et à mesure, l'ambiance se modifie imperceptiblement, devient plus sombre. Une fille retrouvée morte lors d'un week-end. La menace du SIDA. Un collègue d'une vingtaine d'années qui meurt d'un arrêt cardiaque. Un autre qui se jette par la fenêtre après avoir reçu un coup de fil et pris le soin d'enlever ses chaussures de marque.

Non seulement Goolrick livre un portrait très vivant de cette période, mais il parvient à le faire sans sombrer dans le manichéisme. Il serait si facile d'observer les protagonistes avec détachement et de les condamner en crachant de suite sur leur immoralité. Or, si les vices et les faiblesses des jeunes traders ne manquent pas dans ce roman, le narrateur parvient à nous être sympathique. Certes, il a désormais du recul sur sa jeunesse et mesure pleinement ses erreurs. Toutefois, il se contente de narrer des faits, sans chercher à s'auto-justifier, à s’apitoyer sur son sort ou, au contraire, à se flageller moralement. Sa situation actuelle nous le rend quelque peu sympathique, même si on ne peut pas s'empêcher de penser qu'il a perdu de sa superbe par rapport à ces années de dérives et d'excès.

Un roman subtil, extrêmement bien construit et tout simplement passionnant, qui m'a donné envie de relire Goolrick et de découvrir enfin le célèbre roman de Tom Wolfe.

Merci beaucoup aux éditions Anne Carrière et à Babelio pour cette découverte.

4coeurs.jpg

 

 

230 p

William Goolrick, La Chute des Princes, 2014

19/01/2015

Fermeture de la librairie Marissal Bücher

20150118_090123.jpg

C'est une librairie emblématique qui a fermé ses portes à Paris samedi soir, après 33 ans d'existence. Marissal Bücher, tenue par des libraires Allemands et réputée des germanophiles, faisait co-exister les cultures française et allemande en proposant des textes allemands dans ces deux langues, mais aussi des livres français traduits en allemand. La sélection était intéressante, exigeante. Il est vrai que les prix des livres allemands étaient parfois sensiblement plus élevés que le prix proposé en Allemagne (et, a fortiori j'imagine, sur Internet). La hausse des coûts a eu raison de cette belle librairie, située au coeur de Paris, juste derrière le Centre Pompidou. Ses gérants n'ont pas eu la possibilité de trouver un autre local et c'est ainsi une nouvelle page qui se tourne bien tristement pour les Parisiens amoureux des livres.

Au cours des dernières semaines, la librairie a cherché à écouler son stock grâce à des remises importantes. Ayant découvert par hasard sa fermeture en passant à côté (nous nous y rendons de temps en temps), nous avons choisi un certain nombre de titres, notamment pour Baby Lou. Nous avons découvert grâce à Marissal Bücher un certain nombre de titres bilingues, un vrai bonheur pour nous puisque nous pourrons partager plus facilement les mêmes lectures.

Voici les livres que nous avons ainsi choisis avant que la librairie ne disparaisse.

20150118_090355.jpg

Albums jeunesse en allemand :

Gute Nacht et Meine Fahrzeuge pour les plus jeunes. Deux livres en papier fin ultra-résistant (voyons s'ils passent l'épreuve Baby Lou!)

Zogg : l'histoire d'un petit dragon

Erste Geschichten von Schnuller, Bett und Töpfchen : à partir de 2 ans, un livre pédadogique mettant en scène quelques grandes étapes de la vie de bébé

Eule Ella feiert Geburstag : un recueil de petites histoires, pour des enfants susceptibles de suivre une histoire un peu longue, avec pas mal de texte

20150118_090520.jpg

Albums jeunesse bilingues français-allemand :

L'univers de ma maison : Un imagier

On ne mange pas les mouches et Lucie aime les histoires : A priori plutôt adapté à partir du moment où l'enfant suit de petites histoires, les textes étant brefs

Le Fileur de Couleurs / Charlie le Chat et le Chien tacheté / Quelque chose de particulier : Pour des enfants un peu plus grands, des albums au graphisme très soigné, aux histoires moins simples

20150118_090553.jpg

Et enfin...

La décision de Britta Böhler : un roman sur Thomas Mann

Die Drei und der Meister des Todes : un roman pour adolescents (pour travailler mon allemand)

Das grosse Theater : un superbe album fait uniquement d'illustrations extrêmement détaillées. Pour les petits mais au moins autant pour les grands !

*****

J'espère que les libraires de Marissal Bücher arriveront à trouver un autre local et pourront poursuivre l'aventure sous une autre forme. En attendant, cela montre encore une fois à quel point il faut soutenir les librairies indépendantes qui nous sont chères.

18/01/2015

Que s'est-il passé chez moi en 2014 ?

20141023_152310.jpg

Photo : Copyright MyLouBook

2014 fut une année bien remplie !

Cela n'a pas été sans conséquence sur mes lectures et ma présence sur ce blog.

Avec beaucoup de lectures non chroniquées 

Le_Clezio_Sirandanes_2.jpg ferdjoukh_minuit cinq.gif murgia_guerre saints.jpg

larizza_le-best-seller-de-la-rentree-litteraire-recto.jpg ben kemoun_halloween pire qu'ha01.jpg montardre_nuit de la sorciere.jpeg

bottet_encyclopedie_sorcieres et autres jeteuses de sort.jpg king_le-singe-suivi-de-le-chenal-stephen-king-9782290313978.gif bradbury_arbre-d-halloween.jpg

 st james_haunting of maddie clare.jpg perry_bourreau-hyde-park.jpg

trevor_enfants de dynmouth.jpg mathie_douze-tribus-hattie.jpg goolrick_CHUTE-DES-PRINCES_414.jpeg

wooding_qui-veut-tuer-alaizabel-cray---1993642.jpg webb_pressentiments.JPG boston_The_Fortunes_of_John_de_Courcy.jpg

Ainsi qu'une BD et des albums jeunesse que je ne fais pas figurer ici car la liste est longue.

Malgré ce retard dans les chroniques, de très bons souvenirs de lecture en 2014

waddell-code-1879.gifgranger_interet particulier pour les morts.jpg trevor_enfants de dynmouth.jpg

jenkins_harriet.jpg boston_blitz britain.gif keane_cuisiniere.JPG

preston_frankie pratt.JPG mc ewan_Operation-Sweet-Tooth.jpg mathie_douze-tribus-hattie.jpg

goolrick_CHUTE-DES-PRINCES_414.jpeg wooding_qui-veut-tuer-alaizabel-cray---1993642.jpg mac cormack_epouse hollandaise.jpg

En début d'année, plusieurs lectures s'inscrivant dans le cadre du challenge British Mysteries, avec notamment Dan Waddell, K. Fitzpatrick et Ann Granger. Un peu plus tard, le Mois anglais, ceci dit moins rempli que l'année précédente pour ma part. Le Festival America et le Mois Américain m'ont donné envie de renouer avec la littérature américaine que je ne lisais plus trop ces derniers temps. Je compte bien poursuivre sur cette lancée en 2015. Un challenge Halloween piloté d'une main de maître par Hilde car cette année je n'ai pas pu m'investir autant que d'habitude pour ce rendez-vous annuel qui me tient à coeur. J'ai terminé pas mal de lectures en fin de challenge et commencé à rédiger des chroniques, histoire de prendre un peu d'avance et mieux m'en sortir en 2015 ! Puis une fin d'année où, même si j'ai lu, j'ai ressenti le besoin de prendre un peu de distance avec les contraintes que l'on s'impose souvent avec un blog, même si venir ici et chez vous est toujours un immense plaisir pour moi.

Si je retiens pas mal de titres cette année, je n'ai pas eu de coup de coeur aussi clair que l'an dernier où j'étais tombée complètement sous le charme de The Edwardians. C'est peut-être le premier polar de Dan Waddell qui me restera le plus en mémoire finalement (aussi parce que je l'ai lu autour de la naissance de Baby Lou), avec deux enquêtes se croisant, l'une contemporaine et l'autre vieille d'un siècle environ.

little miss austen_sense and sensibility.jpg  little miss bronte_wuthering heights.jpg little-miss-bronte-jane-eyre-300x300.jpg

En albums jeunesse en revanche, j'ai eu un gros coup de coeur pour la collection Babylit, qui met à l'honneur de grands classiques pour l'apprentissage des petits (couleurs, chiffres...). Je vous en reparle en 2015 avec d'autres titres !

*****

Et en 2015 ?

Davantage suivre l'envie du moment, limiter les contraintes que je me fixe toute seule pour que mon blog reste une bulle d'oxygène face aux impératifs du quotidien, sans me rajouter trop d'obligations supplémentaires.

Farfouiller dans ma PAL, suivre des idées relevées sur vos blogs ou ailleurs, me laisser (mais pas trop souvent...) tenter en librairie.

2015 comptera nécessairement plus de lectures jeunesse partagées avec Baby Lou, toujours toujours toujours des Anglo-saxons, des British Mysteries, un Mois Anglais qui se profile en juin et Halloween à l'automne ! Pour le reste, on verra !

 Encore une fois, je vous souhaite une très belle année !

04/01/2015

Bilan de mes lectures de décembre

noel1.jpg

Source : Votre Tour du Monde

Le Mois de décembre devrait se résumer à lire au coin du feu, dans une pièce magnifiquement décorée pour Noël, loin du froid extérieur et de tout souci. Je m'arrêterai sur cette vision romanesque, même si mon bilan de lecture de décembre montre bien que ce n'est qu'utopie. Qu'ai-je donc lu en ce dernier mois de 2014 (bien différent de l'année précédente où déboulait notre petit lutin) ?

Deux romans

(même si j'ai également entamé "The Bell Family" qui me plaît beaucoup, découvert grâce à Emy), mais deux lectures agréables qui m'ont permis de voyager de nouveau dans le passé (époque élisabéthaine et début du XXe) en Angleterre.

webb_pressentiments.JPG boston_The_Fortunes_of_John_de_Courcy.jpg

Katherine Webb, "Pressentiments" / Philippa Boston, "The Fortunes of John de Courcy"... j'envisage d'attendre le Mois anglais pour en parler sur ce blog, histoire de prendre un peu d'avance (d'expérience, j'ai intérêt à m'organiser un peu).

Des Albums jeunesse 

album_le vieil homme et la perle.jpg album_plume et les cadeaux de noel.jpg

album_coco et les bulles de savon.jpg album_noels à la volee.jpg

album_touchetouche zoo.gif

Parmi les 4 premiers, tous sur Noëls, Le Vieil Homme et la Perle et Plume et les Cadeaux de Noël se détachent par leurs superbes illustrations. S'adressant à des lecteurs un peu moins jeunes (surtout le premier), ils m'ont aussi plu par leur intrigue.

Vous pouvez retrouver mes billets en cliquant sur les couvertures.

Je n'ai pas encore chroniqué le livre "Touche-touche : Le Zoo" offert à Baby Lou par son grand-père mais il a de suite été adopté. Avec ses différentes textures, il est vraiment très bien fait pour les très jeunes lecteurs.

Et un beau livre

(texte autobiographique et photos sur le thème de Noël)

picouly_vivement noel.jpeg

... En attendant mon bilan de 2014, je vous adresse à tous une excellente année 2015 !

Victorian-Christmas-Clip-Art-GraphicsFairy.jpg

Source : The Graphies Fairy