Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2014

Peter Carey, La Chimie des Larmes

Carey_Chimie-des-larmes.jpg

Rentrée littéraire de septembre 2013 (romans étrangers)

Londres, de nos jours. Une conservatrice de musée apprend la mort soudaine de son amant. Pour l'aider à faire son deuil, son supérieur hiérarchique lui confie la restauration d'un automate fascinant, basé sur une mécanique subtile... un véritable chef-d'oeuvre.

Allemagne, 1854, dans un village perdu de la Forêt Noire : l'Anglais Henry Brandling cherche le meilleur horloger qui soit pour réaliser pour son fils malade le canard de Vaucanson (première moitié du XVIIIe), un jouet mécanique très fidèle à la réalité... une quête qui s'apparente à première vue à une chimère, aucun horloger ne semblant être au niveau du célèbre Vaucanson. Brandling tombe alors sur un curieux trio – un homme, une femme et son fils - qui lui vole les plans du canard et lui force la main pour pouvoir réaliser le jouet.

J'avais traversé l'Allemagne avec l'assurance catégorique reçue de ma famille que tout le monde, hormis les paysans, y parlait parfaitement l'anglais. Après avoir subi l'assaut de l'agent des douanes, je compris que les paysans étaient largement répandus et me procurai donc une grammaire allemande à la gare du chemin de fer (p 35). 

On voyage d'un chapitre à l'autre, quittant Londres pour l'Allemagne, le temps présent pour le XIXe, à travers deux destins que le hasard a fait se croiser. J'ai cherché Henry, Henry vivant, Henry au bon coeur. Quelle compagnie indispensable en cette nuit sans fin... Je lisais. Il écrivait (p 180). 

J'ai ouvert ce roman avec beaucoup de curiosité. L'idée de voir s'entremêler deux destinées à 150 ans d'écart me séduisait, sans compter le cadre londonien, le XIXe et les automates qui me fascinaient (et m'effrayaient) quand j'étais petite. C'est un roman original, bien écrit, dont l'un des protagonistes (Henry) est très attachant.

Père d'un petit garçon très malade, il a déjà perdu une fille (morte de consomption) et sa femme lui a retiré son affection depuis. C'est un père fou de son petit qui part en quête du jouet qui pourra faire son bonheur, le distraire de sa maladie : faire réaliser cette perle rare n'est pas une simple lubie ou excentricité de gentleman oisif, c'est peut-être ce qui va sauver son enfant. La dimension dramatique du roman se retrouve aussi aujourd'hui avec Catherine, qui part totalement à la dérive dans les jours qui suivent l'annonce de la disparition de son amant. 

Les débuts du roman sont prometteurs, à travers le voyage de Henry qui s'annonce intéressant sur le plan historique et qu'on imagine plein de rebondissements ou enrichi par les souvenirs de sa vie anglaise, tandis qu'à Londres la découverte de l'automate et du journal de Henry par Catherine éveille notre curiosité... Mais mon intérêt s'est quelque peu émoussé ensuite. L'histoire de Henry stagne rapidement ; il est entouré d'une bande d'escrocs mais si lui se demande si son canard sera un jour réalisé, nous savons que ce sera bien le cas puisque nous savons que Catherine doit le restaurer (et, pour ceux qui l'ont lu, pour moi la petite variante finale n'a rien d'un renversement). En ce qui le concerne, on finit par se dire que le seul mystère qui reste entier concerne son fils : le reverra-t-il vivant ? Peter Carey fait le choix de nous laisser deviner, la fin n'en étant donc pas vraiment une... ce qui m'aurait peu gênée s'il s'était vraiment passé quelque chose dans les chapitres précédents, parfois un peu obscurs. Il en va de même pour les jours présents, à ceci près que Catherine est beaucoup moins sympathique que Henry. Elle semble prendre un certain plaisir à surjouer la douleur, empilant les bouteilles vides, manquant de respect à ses collègues, profitant de la sollicitude de son patron pour faire n'importe quoi dans le cadre de son travail. J'ai trouvé difficile d'adhérer à ce personnage nombriliste, malgré sa douleur.

J'ai pris plaisir à lire ce roman sur la résilience, mais en partie en raison de ma curiosité concernant le dénouement. C'est un peu déçue que j'ai tourné la dernière page car il m'a semblé que Peter Carey n'était pas allé tout à fait au bout de son idée (le dialogue entre les deux protagonistes à travers les siècles), au demeurant excellente... dommage, car j'ai passé de bons moments !

(…) il avait pu, à la suite de ce triomphe, commander les plans qui permettraient de mettre en oeuvre l'extraordinaire spectacle des trains rapides circulant en douceur dans des tunnels de verre au beau milieu de Fortnum & Mason's (p 42).

Les avis de Nadael, Ly lit

3coeurs.jpg

 

 

326 p

Peter Carey, La Chimie des Larmes, 2012

challenge xixe, peter carey,la chimie des larmes,actes sud,henry brandling,canard de vaucanson

16/02/2014

Les Trottinou, Le Grand Déménagement

album_trottinou_demenagement1.jpgAvec l'arrivée de l'hiver et en attendant Baby Lou j'ai commencé à lire quelques albums jeunesse. J'avais décidé de poursuivre en 2014, c'est donc avec plaisir que je me suis inscrite au challenge "Je lis aussi des albums" organisé par Hérisson.

J'ai commencé par Les Trottinou, Le Grand Déménagement, acheté pour ma puce. C'est un album plein de douceur qui m'a particulièrement plu et me rappelle les livres que j'aimais beaucoup enfant, avec des dessins à la Beatrix Potter.

Les Trottinou voient leur maison dévastée pendant un orage. Tout prend l'eau et bientôt ils n'ont plus d'autre choix que de trouver une autre maison... 

les trottinou,le grand déménagement,album jeunesse,challenge je lis aussi des albums,cyndy szekeres,catherine delisle

Photos Copyright My Lou Book

Sur chaque double page on trouve quelques courtes phrases et un dessin leur correspondant. Cet album peut se lire rapidement et est donc parfait pour une lecture du soir mais on peut également profiter des dessins très détaillés pour passer plus de temps sur chaque étape du déménagement (activité de chaque membre de la famille, objets utilisés pour servir de meubles...). Une très agréable découverte ! A noter aussi le prix très attractif de cette collection (moins de deux euros) et le format peu encombrant (livret peu épais).

24 p

Catherine Delisle (texte), Cyndy Szekeres (illustrations), Les Trottinou, Le Grand Déménagement, 1989

albums2014.jpg

13/02/2014

Challenge British Mysteries : 2e édition

british mysteries4.jpg

Parce que c'est une thématique dont je ne suis pas prête de me lasser et parce que je me suis régalée en suivant tous vos billets et en échangeant avec vous l'an dernier, le challenge British Mysteries reprend du service en 2014. La deuxième édition a donc débuté le 1er février et ce jusqu'au 31 janvier 2015... avant, qui sait, une troisième édition ?

******

Mais qu'est-ce que ce challenge ?

(Pour ceux qui connaissent déjà je vous invite à aller directement plus bas à "Ce qui change")

Nous partirons dans le passé pour enquêter aux côtés des meilleurs limiers britanniques et irlandais, dans le cadre du Challenge British Mysteries.

Où ? En Angleterre, en Ecosse, au Pays de Galles et en Irlande (du Nord et du Sud). 

Quand ? Des origines de la délicieusement perfide Albion jusqu'aux années 1950 (soit une période un peu plus large qu'en 2013 où nous nous arrêtions à l'entre-deux-guerres).

Quoi ? Toute enquête de type histoire policière (qui sont légion), mais aussi les histoires à suspense autour d'un mystère à résoudre (car comment parler de British mysteries sans penser aux fées de Conan Doyle, à la traque du Monstre du Loch Ness, au spiritisme victorien ?)

Vous pourrez ainsi faire vos billets sur des romans et nouvelles (adultes et jeunesse, d'époque ou contemporains mais traitant de la période), des essais et livres historiques tirés de faits divers ou d'autres histoires mystérieuses, des BD, des films et séries, mais aussi jouer les reporters et nous parler de mystères britanniques et irlandais sans nécessairement les rattacher à une oeuvre. Par exemple raconter votre rencontre avec un fantôme dans un château écossais, faire vos propres montages de fausses fées anglaises, montrer vos photos de Whitechapel ou de cimetières anglais en y ajoutant quelques anecdotes. Les sujets de sa Majesté et les Irlandais débordent d'imagination, c'est l'occasion pour nous de leur faire un clin d'oeil !

Dates du challenge ?  Du 1er février 2014 au 31 janvier 2015.

Comment ça marche ? Il suffit d'ajouter un des logos du challenge dans chacun de vos billets mystérieux en renvoyant vers cette note de blog, et de venir déposer sur le billet récapitulatif les liens vers vos billets pour me permettre d'actualiser le recap au fur et à mesure. Un raccourci vers le billet recap portant le logo du challenge est disponible directement dans les colonnes de ce blog. 

 

Ce qui change

L'organisation du challenge : l'an dernier nous étions deux à vous guider dans cette palpitante aventure, mais après une première année bien remplie ma fidèle complice Hilde a decidé de faire une pause bien méritée, d'autant plus qu'elle ne manque pas non plus de projets en 2014. Mais elle ne quitte pas le navire pour autant et continuera à participer et à s'investir en tant que cheerleader watsonienne de choc.

La période : suite à quelques chroniques faites l'an dernier, je me suis dit qu'il valait mieux élargir un peu la période concernée. Même si le challenge conserve sa dimension "historique", les billets pourront concerner des récits se situant jusque dans les années 1950 (ou contemporains avec des références importantes à une période passée comme "Code 1879" de Dan Waddell par exemple). Tous les Agatha Christie seront également acceptés ainsi que le tome 2 des "Enquêtes du Généalogiste" de Dan Waddell (pas tout à fait dans le thème mais bien dans la continuité de "Code 1879").

Les catégories : eh oui, nous avons été quelques-uns à nous passionner pour les mystères britanniques et irlandais en 2013, dépassant ainsi largement les catégories prévues. J'ai donc fait quelques ajouts.

Medium victorien, 1 à 3 billets Quelques-uns doutent de vous et vous prennent pour un charlatan, mais votre expérience des mystères de l'au-delà a fait de vous une référence parmi les amateurs de tables tournantes. Et vous comptez bien nous faire une petite démonstration pour nous montrer vos talents. 

Résidant de Baker Street, 4 à 6 billets : Employé de bureau le jour, vous rêvez le soir venu d'aider vos voisins Holmes et Watson dans leurs enquêtes. C'est pourquoi vous lisez avec le plus grand sérieux toutes les histoires policières qui vous tombent entre les mains afin d'être en mesure de résoudre un jour les plus grands mystères.

Gardien de Highgate Cemetery, 7 à 10 billets : des histoires sombres, vous en avez vu passer depuis que vous détenez les clefs du célèbre cimetière. Aujourd'hui vous avez décidé de pousser pour nous quelques portes aux secrets bien gardés. 

Sir Wilkie Braddon, 11 billets à 15 billets : Un tantinet scyzophrène, vous avez fait de Wilkie Collins et d'Elizabeth Braddon vos idéaux. Les British Mysteries n'ont plus de secrets pour vous, vous avez tout à nous apprendre. (avec un logo supplémentaire pour cette dernière catégorie)

Lord Canterville, propriétaire de château hanté, 16 à 20 billets : lassé d'être dérangé par des bruits de chaînes et de portes qui claquent pendant que vous savourez votre brandy quotidien, vous avez tenté de vendre la propriété familiale, mais personne n'en a voulu jusqu'ici. Expert dans l'art d'ignorer les spectres importuns, votre flegme très anglais vous servira à élucider les mystères les plus étranges.

Shaun Nohead, guide de Ghost Tour à York, 21 billets et plus : le passé de York n'a plus de secret pour vous. Crimes, histoires étranges, apparitions surnaturelles... vous les connaissez sur le bout des doigts et n'hésitez pas à en rajouter pour effrayer les touristes de passage assez téméraires pour vous suivre. Alors les British Mysteries ne sont pas prêts de vous faire peur !

Les lectures communes ou thématiques pour un billet commun : Tous les 19 du mois une thématique sera proposée (vos suggestions sont les bienvenues si un thème en particulier vous tient à coeur). Vous pouvez également spontanément proposer des LC aux autres participants en fonction de vos envies. Beaucoup d'échanges ont lieu sur le groupe facebook mais si vous n'y avez pas accès n'hésitez pas à me laisser un petit message ici (également pour indiquer que vous participez).

Voici les prochains billets communs prévus (j'actualiserai au fur et à mesure) :

Les billets communs du 19 :

Pas de thématique en janvier/février

19 mars 2014 / une BD ayant pour thème une enquête en GB ou Irlande et se déroulant dans le passé (jusque deuxième guerre mondiale)

19 avril / roman, essai, documentaire video, film de fiction autour de fantômes britanniques et irlandais (vous pouvez même nous parler de Ghost Tours effectués sur place ou que vous aimeriez faire)

19 mai / Anne Perry à l'honneur (n'importe quelle série se déroulant au Royaume Uni) 

19 juin (également dans le cadre du mois anglais) / un roman de Wilkie Collins 

19 juillet / un roman détective jeunesse ayant pour cadre la GB ou Irlande dans le passé (jusque deuxième guerre mondiale), par ex Enola Holmes, Douze Minutes avant Minuit, YS Lee... 

19 août /

19 septembre / Sherlock Holmes ! L'original ou des pastiches ou adaptations (livres, BD, films...)

Autres LC :

23 Janvier / SA Steeman, L'Assassin habite au 21 : Soie, Purple Velvet

31 janvier / Dan Waddell, Code 1879 : Lou, Titine, Valou, Shelbylee, Soie, Sharon, Miss Léo

5 mars ?? / K. Fitzpatrick, La Neuvième Pierre : Lou, Soie

11 mars / Ann Granger, Un intérêt particulier pour les morts : Hilde, Lou

15 mars / Ken Follett, La Marque de Winfield : Soie, Hilde, Camille

30 mars ?? / Dan Waddell, Depuis le temps de vos pères : Lou, Soie

Des surprises ? J'envisage de mettre en place des systèmes de prix pour les participants... j'espère pouvoir vous en dire plus bientôt !

*****

J'espère que vous serez nombreux à continuer l'aventure et à nous rejoindre. N'hésitez pas à faire un petit billet de présentation et à me l'indiquer pour que je puisse l'ajouter au billet récapitulatif !

Et surtout, ENJOY !

12/02/2014

BBC Challenge 2014

Je me perds dans les challenges auxquels je me suis inscrite. J'en oublie certains en cours de route, mes bilans ne ressemblent à rien... bref, j'ai décidé de créer une page challenges pour y remédier et suis en train de la préparer (ce n'est pas une mince affaire mes amis !).

Tout ça pour vous dire que j'ai trouvé le moyen de succomber à un nouveau challenge découvert un peu par hasard sur un blog britannique, le British Books Challenge. Ce sera ma première participation à un challenge non francophone et je m'en réjouis ! Evidemment je ne pouvais pas résister au thème, me direz-vous ! J'espère que ce sera pour moi l'occasion de faire des découvertes et de repérer des titres dont on parle peu sur nos blogs. Un peu comme lorsque je me rends en Angleterre et mets les pieds dans une librairie pour ressortir dans tous mes états parce que je suis tombée sur quelques auteurs inconnus au bataillon pour moi jusqu'alors !

J'actualiserai au fur et à mesure mes participations ci-dessous. Le challenge ayant débuté en janvier j'ajoute quand même au bilan les posts déjà rédigés des livres rentrant dans ce thème, l'objectif étant de lire au moins 12 romans britanniques par an (et me connaissant je ne m'inquiète pas !).

BBC 2014.jpg

Pour m'inscrire je dois indiquer ici des lectures envisagées. Comme je suis certaine de ne pas me tenir à ma liste si je m'en impose une je ne noterai que quelques idées :

Le Docteur Marigold de Charles Dickens, Le Signaleur de Charles Dickens, Macbeth de Shakespeare, Sweet Tooth de Ian Mc Ewan, Le Bois du Rossignol (et j'espère d'autres titres ) de Stella Gibbons, Howards End is on the Landing de Susan Hill, A Better Quality of Murder d'Ann Granger, relire Northanger Abbey de Jane Austen...

Mes lectures :

Janvier

Dan Waddell, Code 1879 (French title) / The Blood Detective

Février

Christopher Edge, Twelve Minutes to Midnight 

Mars

Ann Granger, Un Intérêt particulier pour les morts

Avril

Elizabeth Jenkins, Harriet

Alan Bennett, La Dame à la Camionnette

Mai

Aucun billet d'auteur anglais

Juin

Jo Baker, Une Saison à Longbourn

Rupert Morgan, What is Brian ?

Christoper Edge, Shadows of the Silver Screen

Wilkie Collins, The Ghost's Touch

10/02/2014

Christopher Edge, Twelve Minutes to Midnight

challenge british mysteries,challenge i love london,challenge myself,christopher edge,penelope tredwell,montgomery flinch,époque victorienne,londres,londres xixe,angleterre,angleterre victorienne,roman jeunesse,bedlam,penny dreadfulLorsque je lis des mots tels qu'Angleterre, victorien, Londres, Bedlam ou encore mystère, un déclic doit se produire inconsciemment dans mon petit monde de lectrice et j'éprouve de suite une envie irrépressible de me procurer sur-le-champ le livre incriminé. Alors lorsque plusieurs lectrices ont présenté Twelve Minutes to Midnight (Douze minutes avant Minuit en VF) de Christopher Edge, je n'ai pas su résister !

Roman jeunesse néo-victorien, Twelve Minutes to Midnight met en scène la jeune Penelope Tredwell. Orpheline, elle a pris la succession de son père à la tête d'un magazine, The Penny Dreadful. Depuis qu'elle en est devenue l'éditrice et rédige sous le nom de plume de Montgomery Flinch des histoires à sensations, le magazine connaît un succès sans précédent. Lorsque débute le récit, Penelope a engagé un acteur pour incarner Flinch et assurer la promotion de chaque nouvelle histoire publiée dans le Penny Dreadful. Ensemble, ils vont être amenés à se rendre à Bedlam : une lettre a été adressée à Flinch afin de résoudre une curieuse affaire. En effet, chaque nuit, à minuit moins douze, les patients de l'asile se lèvent brutalement et se mettent à écrire frénétiquement (sur du papier ou à défaut, tout ce qui est à portée de main), laissant d'étranges messages a priori sans aucun sens.

Twelve to Midnight est un agréable roman jeunesse qui se laisse lire tout seul (bon il m'a fallu un peu de temps mais c'est dû à l'exigeante Baby Lou, moi je n'y suis pour rien). Il faut tout de même accepter de grosses ficelles et un postulat peu crédible à la base. Une adolescente victorienne de treize ans éditrice d'un magazine ? auteur de best-sellers ? qui sait quoi faire quels que soient la situation ou les dangers (capable par exemple d'extraire du venin d'une araignée comme si elle faisait ça tous les jours) ? D'accord, on n'y croit pas un seul instant. Mais il faut bien avouer que lorsqu'on lit un roman traitant des patients "ensorcelés" du célèbre asile londonien, on peut bien accepter quelques petites invraisemblances ! Alors je me suis plongée une fois de plus dans une Londres victorienne pleine de mystères pour côtoyer les patients de Bedlam mais aussi une troublante femme-araignée vivant dans les beaux quartiers. Voilà un roman plein de rebondissements, de facture assez classique certes, mais cela ne nous empêche pas de passer un très bon moment ! J'ai hâte de lire le second tome !

Elles m'ont donné envie de le lire : BiancaCoccinelle, GeorgeSharon et je viens de tomber sur l'avis d'un blog anglo-saxon, The overflowing Library.

[Lu dans le cadre des challenges British Mysteries / I Love London de Titine et Maggie / Myself de Romanza - lire en VO / XIXe siècle de Fanny / BBC 2014 de Feeling Fictional]

254 p

Christopher Edge, Twelve Minutes to Midnight, 2012

challenge british mysteries,challenge i love london,challenge myself,christopher edge,penelope tredwell,montgomery flinch,époque victorienne,londres,londres xixe,angleterre,angleterre victorienne,roman jeunesse,bedlam,penny dreadfulchallenge british mysteries,challenge i love london,challenge myself,christopher edge,penelope tredwell,montgomery flinch,époque victorienne,londres,londres xixe,angleterre,angleterre victorienne,roman jeunesse,bedlam,penny dreadful

 

 

 

 

 

challenge british mysteries,challenge i love london,challenge myself,christopher edge,penelope tredwell,montgomery flinch,époque victorienne,londres,londres xixe,angleterre,angleterre victorienne,roman jeunesse,bedlam,penny dreadful challenge british mysteries,challenge i love london,challenge myself,christopher edge,penelope tredwell,montgomery flinch,époque victorienne,londres,londres xixe,angleterre,angleterre victorienne,roman jeunesse,bedlam,penny dreadfulchallenge british mysteries,challenge i love london,challenge myself,christopher edge,penelope tredwell,montgomery flinch,époque victorienne,londres,londres xixe,angleterre,angleterre victorienne,roman jeunesse,bedlam,penny dreadful

08/02/2014

Challenge British Mysteries : bilan de la 1ère année

british mysteries.jpg

Chers amis mystérieux, participants au Challenge British Mysteries, intrépides détectives du passé et chasseurs de fantômes,

Le challenge British Mysteries devait prendre fin en janvier 2014. Comme certains d'entre vous l'ont déjà noté, l'aventure repart de plus belle en 2014. Je re-ferai dans quelques jours un billet pour annoncer quelques variantes par rapport à l'édition 2013 mais vous pouvez d'ores et déjà indiquer vos nouveaux billets sur le recap qui se trouve ici. Et si vous passez ici et vous demandez ce que peut bien être ce challenge, n'hésitez pas à faire un petit tour par là, sur le billet de présentation d'origine.

Qui dit fin de la première édition dit petit bilan, n'est-ce pas? Roulement de tambours... voici le niveau atteint par participant :

Medium victorien, 1 à 3 billets Alexandra (3 billets), Camille (3 billets), Claudialucia (2 billets), Cléanthe (1 billet),  Le Cottage de Myrtille (3 billets), Delphine (1 billet), Denis (2 billets), Eline (1 billet), Emma (1 billet), Lewerentz (1 billet), Lilly (2 billets), Lisou - 2 billets, Maggie (3 billets), Mazel (2 billets), Mrs Figg (2 billets), Rachel (1 billet), Samarian (1 billet), Soukee (3 billets), SVCath (2 billets), Trillian (1 billet), Valou (3 billets), Yueyin (1 billet)

Résidant de Baker Street, 4 à 6 billets : Coccinelle (4 billets), George (5 billets), Miss Leo (4 billets), Nag (4 billets),

Gardien de Highgate Cemetery, 7 à 10 billets : Cryssilda (10 billets), Malice (9 billets), Petit Speculoos (8 billets), Purple velvet (8 billets), Titine (10 billets), Virgule (7 billets)

Sir Wilkie Braddon11 billets et plus : Bianca (26 billets), Hilde (14 billets), Lou (24 billets), Sharon (11 billets), Shelbylee (12 billets), Soie (16 billets), Syl. (13 billets),

Un très grand bravo à toutes et à tous ! Une mention spéciale à Bianca, reine des British Mysteries qui compte pas moins de 26 billets à son actif, un bilan très impressionnant !

J'ai été vraiment très heureuse d'organiser cette première édition du challenge aux côtés de mon amie Hilde-Watson. J'ai fait des découvertes grâce à vous et me suis régalée en lisant vos avis sur des romans déjà lus ou fort tentants, en découvrant le cimetière de Greyfriars et beaucoup de BD et lectures jeunesse très sympa. J'ai pris beaucoup de plaisir à échanger avec vous sur nos blogs et sur le groupe facebook du challenge et me réjouis de votre enthousiasme qui m'a fait très plaisir, moi qui adore ce thème !

J'espère que vous serez nombreux à poursuivre l'aventure et que d'autres blogueurs téméraires se joindront à nous pour percer les mystères britanniques et irlandais cette année !

La suite dans quelques jours... ! 

[Ce billet aurait dû s'afficher il y a deux jours mais suite à un bug apparemment il ne s'est pas mis en ligne _ et j'ai eu du mal à le retrouver sur mon compte hautetfort... les mystères du web!]