Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2007

Lecteurs Compulsifs Anonymes

medium_diddle.JPG

 

Grâce à Hilde, je viens de découvrir un article sur les Lecteurs Compulsifs Anonymes qui devrait vous amuser. Pour l’article complet (enrichi de commentaires pour le moins audacieux), je vous invite à vous rendre chez l’auteur de cet article, sur http://meslectures.over-blog.com/article-5538113-6.html.

Les lecteurs aux appétits féroces ont deux tendances majeures souvent de nature pathologique : constituer une LAL et une PAL.
La LAL, cher visiteur innocent, signifie Liste A Lire. Il s'agit de la liste des livres que le lecteur  souhaite lire. Certains des plus touchés entretiennent des LAL de plusieurs pages. La PAL est, quant à elle, la Pile A Lire,  à savoir les livres achetés et en stand by dans la bibliothèque familiale (voire dans des cartons quand ladite bibliothèque n'y suffit plus).

Comme tu le constates, cher visiteur, ces deux symptômes nécessitent une prise en charge psychologique (en attendant que la médecine s'en préoccupe). Aucun structure officielle n'existant encore, l'une d'entre nous a évoqué la création d'une association des Lecteurs Compulsifs Anonymes (la LCA) afin de s'entraider.

Si tu te reconnais dans les symptômes décrits ci-dessus, n'hésite par à adresser ton bulletin d'adhésion à notre chère Présidente Allie et lis les quelques conseils présentés ci-dessous. Sinon, fuis avant d'être contaminé car ces maladies sont trèèèèès contagieuses !

PRECEPTES de la LCA


1. Eviter les librairies et les bibliothèques (je sais, c'est facile à dire, mais une fois sur place on est fichu alors il est plus facile de biaiser que de lutter une fois dans ces antres diaboliques !)

2. Militer pour la mise au point et le remboursement du patch "anti-achat/emprunt compulsif de livres" - idée d'Arsenik_

3. Relire tous les matins la phrase pleine de vérité de Lou : "le lecteur compulsif n'admet pas sur le moment son incapacité à lire tout ce qu'il a choisi..." (voire la broder/ décalquer/ graver sur son portefeuille)

4. Oublier de se justifier avec la phrase d'Oscar Wilde qui dit que : "Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder." Il peut se tromper ...

5. Arrêter de croire que sa PAL va diminuer. Il faut parfois faire le deuil d'idées fausses...

6. Ne pas participer à des concours de PAL qui flattent l'ego dans le mauvais sens en nous faisant croire que celui qui a la plus haute mérite des éloges alors que c'est seulement le cas le plus grave. Ne pas croire que parce qu'on n'a pas gagné, on est sauvé : rester humble !

7. Se faire accompagner avant d'entrer dans une librairie soit par un non-lecteur, soit par une personne que l'on connaît peu afin de ne pas oser se livrer à des débordements nuisibles à notre réputation (voir mon témoignage ici).

8. Sortir sans moyens de paiement (je sais que certains des cas les plus graves parmi nous penseront que l'on peut acheter des livres sans sortir de chez soi. Qu'ils évitent de contaminer ceux en rémission !)

9. Ne pas avoir de stylo ni de papier lors de sa tournée des blogs livres.

10. Relire sa LAL régulièrement afin de procéder à un toilettage : des titres notés sous le coup de l'impulsion peuvent ne plus nous faire envie quelques mois plus tard. Or si on traite ce problème au niveau de la LAL, on limitera les dégâts au niveau de la PAL, plus difficile à élaguer. Une fois les livres chez nous, on ose plus difficilement les mettre à la porte ...

22:35 Publié dans Lou's world | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |

Commentaires

Oh oh, je crois que je suis démasquée... Je suis une Lectrice compulsive anonyme! Si ma PAL n'est pas immense pour cause de budget (quoique, une quarantaine quand même!), ma LAL fait déjà une page et demie... Mais je vais suivre le conseil 10, car il me semble très judicieux, et facilement applicable (contrairement au 1)...

Écrit par : Lisa | 08/02/2007

Pour ma part, je suis pour le nettoyage de la LAL mais cela ne fonctionne vraiment que si on est pas un acheteur compulsif car dans ce cas, c'est trop tard...
Je pense que nous pouvons donc considérer que celui qui détient une LAL a encore une possibilité de s'en sortir... celui là donc est moins gravement atteint.
C'est du moins ce que j'aime à penser car c'est mon cas :0))

Écrit par : carole | 08/02/2007

@ Lisa : Rassure-toi, certains ont plus de 500 livres en avance d'après les records de PAL la plus longue :o) Quant à éviter les librairies, il s'agit effectivement d'un précepte très difficile à appliquer, surtout lorsque les points de vente se multiplient à chaque coin de rue !

@ Carole : avec une LAL, il y a encore espoir... ;o)

Écrit par : Lou | 09/02/2007

J'ai bien essayé de réduire ma LAL mais non, je n'y arrive pas. et le pire, c'est qu'elle se rallonge régulièrement. Je préfère çà au contraire sinon je serais ruinée, lol !

Écrit par : Beloved | 09/02/2007

@ Beloved : je vois qu'heureusement pour toi tu n'es pas victime du syndrôme du lecteur acheteur compulsif ! Tu es bien partie !:o)

Écrit par : Lou | 10/02/2007

Hélas, je fais partie des Lecteurs Compulsifs Anonymes. Surtout en début d'année... car il reste bien sûr tous les livres qu'on a désirés pour Noël, toutes les nouveautés qui sortent en début d'année et les livres que les autres lecteurs conseillent... Pendant la journée, on surfe sur des blogs et des forums qui conseillent des lectures, on se dit il ne faut pas louper ça, et là c'est le dilemme. On essaie de ne pas se rendre à la librairie du quartier, et la souris du pc nous guide pour cliquer sur Amazon. Et là, catastrophe, on se commande 3/4 livres pour augmenter notre PAL. Pal qui ne diminue pas, puisque pendant les temps libres, on lit les critiques d'autres livres... c'est un cercle vicieux !!!

Écrit par : Luna9 | 15/02/2007

@ Luna9 : je suis ravie de découvrir une chroniqueuse es thrillers... cela fait trop longtemps que je néglige ce type de lectures, ça me manque un peu !

Impossible de diminuer la PAL avec la prolifération des blogs, Amazon et les nouvelles sorties en effet ! Lire, Transfuge et le Magazine littéraire sont aussi d'autres sentiers de perdition... et que dire du Salon du Livre qui avance à grands pas ? Je crois que nous ne sommes décidément pas tirés d'affaire !

Écrit par : Lou | 15/02/2007

Les commentaires sont fermés.